Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

A Porto Rico, l'économie pâtit du scandale politique

A Porto Rico, l'économie pâtit du scandale politique
Tous droits réservés
REUTERS/Marco Bello
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le navire de croisière "Anthem of the seas" est l'un des rares à accoster à Porto Rico. Cinq paquebots ont annulé leur venue, par crainte des troubles dans l'île. Une perte de plus de trois millions de dollars pour l'économie locale, selon les responsables du tourisme. L'économie commence à souffrir des manifestations contre le gouverneur Ricardo Rosselló.

"J'ai pensé qu'ils allaient annuler la croisière et aller sur une île différente, mais ils ont dit que c'était ok de venir ici aujourd'hui, parce que c'est une escale courte, on repart à deux heures trente, explique Felicia, une touriste américaine. Et on veut la paix et pas de problème, pour tout le monde."

Lundi l'île américaine située dans les Caraïbes a été le théâtre d'une manifestation monstre contre les autorités. Le gouverneur et ses principaux collaborateurs sont dans le viseur, depuis la divulgation par des journalistes de messages misogynes et homophobes, notamment contre le chanteur vedette Ricky Martin.

"Les gens ne viennent pas nous voir et attendent de voir ce qui va se passer, explique Rafael Olleda, qui tient l'hôtel San Juan. Les visiteurs locaux ont arrêté de venir aussi. Les touristes étrangers non plus ne savent pas ce qui va se passer, même si la majorité des manifestations sont pacifiques."

Une affaire de trop pour Porto Rico qui peine à se relever du passage de l'ouragan Maria en 2017 qui a fait 3.000 morts. D'autant plus que des responsables sont accusés d' avoir détourné des fonds destinés à la reconstruction après le cyclone.