EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Yémen : des preuves de "frappes illégales"

Yémen : des preuves de "frappes illégales"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Royaume-Uni est mis en cause par les ONG GLAN et Mwatana pour vente d'armes à la coalition menée par l'Arabie saoudite.

PUBLICITÉ

Les ONG GLAN et Mwatana ont remis au gouvernement britannique de nouvelles preuves sur des attaques illégales menées par la coalition saoudo-émiratie au Yémen. Se fondant sur des interviews de témoins et des photos, les organisations montrent aussi comment ces belligérants ont tâché de dissimuler de nombreuses pertes humaines. Ces révélations interviennent alors que la Cour d'appel d'Angleterre et du Pays de Galles vient de contraindre le gouvernement à reconsidérer sa décision d'exporter des armes à l'Arabie saoudite.

"Les Émirats arabes unis et les Saoudiens ont échoué à enquêter efficacement et ils ont même nié l'existence de certains bombardements, constate le Docteur Gearoid O'Cuinn, directeur de l'ONG GLAN. Nous avons remis toutes ces preuves au gouvernement britannique. Nous pensons que la seule bonne chose à faire est de mettre fin au système d'autorisation qui permet la vente d'armes à la coalition saoudo-émiratie."

L'Arabie saoudite a accusé les rebelles houthis qu'elle combat au Yémen d'utiliser des bâtiments civils pour se protéger des frappes aériennes. Les preuves de violations du droit international par la coalition devraient être publiées par le site d'investigation Bellingcat d'ici fin août.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au Yémen, les combats entre forces progouvernementales et rebelles Houthis s'intensifient

Yémen : une frappe de l'Arabie saoudite fait plus de 100 morts

Israël frappe le port de Hodeidah au Yémen après une attaque de drone des Houthis qui a fait un mort à Tel-Aviv