Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Emmanuel Macron reçoit Vladimir Poutine au fort de Brégançon : de quoi vont-ils parler ?

Emmanuel Macron reçoit Vladimir Poutine au fort de Brégançon : de quoi vont-ils parler ?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A 4 jours du début du G7 à Biarritz, dans le sud-ouest de la France, qui se fera sans la Russie, le président français Emmanuel Macron reçoit ce lundi la visite de Vladimir Poutine au fort de Brégançon (sud-ouest de la France), la résidence présidentielle estivale.

Une réunion de travail et un dîner sont prévus. Objectifs pour Emmanuel Macron : désamorcer les tensions avec Moscou, alors que les sujets de discussion sont nombreux.

- D'abord, le dossier sur le nucléaire iranien. Paris espère le soutien de Moscou pour sauver l'accord signé par l'Iran, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Chine et la Russie. Un accord fragilisé par le retrait unilatéral des Etats-Unis en 2018.

- Autre sujet brûlant :le conflit avec l'Ukraine. La France espère que Vladimir Poutine se saisisse de l'appel du nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky à engager de nouvelles négociations.

- Enfin, la guerre en Syrie devrait également être au menu des discussions, alors que l'offensive du régime syrien dans la province d'Idleb bénéficie du soutien aérien de Moscou. La France appelle à la "cessation immédiate des hostilités", qui ont causé la mort de nombreux civils.

La question des manifestations à Moscou abordée ?

Des discussions qui se tiennent dans le sud de la France, dans un cadre moins formel que les précédentes entrevues. Pour Paris, il s'agit aussi maintenir le dialogue avec la Russie, exclue du G7 après l'annexion de la Crimée.

La question est aussi de savoir si Emmanuel Macron abordera frontalement la répression des manifestations qui se tiennent à Moscou, pour demander des élections locales libres.

Paris a récemment critiqué les arrestations. La réponse de la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, avait été sèche : la France "n'a pas de leçon à donner" en la matière, avait-elle dit en substance. Ambiance.