PUBLICITÉ

Elections locales en Russie : quels résultats pour le Kremlin ?

Elections locales en Russie : quels résultats pour le Kremlin ?
Tous droits réservés 
Par Guillaume Petit
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce scrutin a suscité des manifestations de l'opposition pendant tout l'été. Les autorités sont accusées d'avoir délibérément écarté, officiellement pour des vices de forme ou des irrégularités, des candidats hostiles au pouvoir.

PUBLICITÉ

On devrait connaître ce lundi les résultats des élections locales et régionales en Russie. Un scrutin test pour Vladimir Poutine et pour les candidats pro-Kremlin après un été de manifestations durement réprimées.

Les bureaux de vote ont fermé dimanche soir à Moscou sur une tendance : celle de la participation qui s'annonce plutôt faible. Seuls 17,2% des électeurs se sont déplacés dans la capitale russe.

Autre signe marquant de cette élection : Russie Unie, créé en 2001 pour soutenir le président russe a vu sa popularité s'effondrer ces dernières années et aucun des candidats favorables au Kremlin ne s'est présenté sous les couleurs du parti à Moscou.

Les résultats seront suivis de près avant les législatives de 2021 et contribueront à façonner l'avenir politique de la Russie,alors que Vladimir Poutine entame sa troisième décennie au pouvoir.

A Moscou, environ 7,2 millions d'électeurs étaient inscrits pour élire 45 députés au Parlement de la ville, fidèle au maire pro-Kremlin Sergueï Sobianine.

En tout, plus de 5.000 scrutins ont lieu dans le pays dimanche. Les Russes élisent 16 gouverneurs régionaux et les parlementaires locaux de 13 régions, dont la Crimée, péninsule ukrainienne annexée par la Russie en 2014.

Les résultats provisoires dans les régions de Sakhaline et de Transbaïkalie, à l'est du pays et qui comptaient parmi les premières à voter, donnent une large avance des candidats pro-Kremlin.

A Saint-Pétersbourg notamment, la campagne a été très vive, le Kremlin soutenant l'impopulaire gouverneur par intérim, Alexandre Beglov.

Le taux de participation était là aussi très faible et plusieurs mouvements d'opposition ont fait état de grossières violations électorales, interviewant des électeurs affirmant avoir été payés pour voter ou filmant en cachette des bourrages d'urne.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections en Russie : le pouvoir recule à Moscou

Russie : un remaniement parmi les proches de Vladimir Poutine

Russie : Vladimir Poutine reconduit Mikhaïl Michoustine au poste de Premier ministre