Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Brexit : le bras de fer reprend

Brexit : le bras de fer reprend
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Boris Johnson paré pour un nouveau bras de fer avec le Parlement. Après avoir essuyé revers sur revers la semaine dernière, le Premier ministre britannique a peaufiné ce week-end sa contre-attaque. Alors que les députés ont voté une proposition de loi qui l'oblige à demander un nouveau report du Brexit, Boris Johnson envisagerait de contourner l'obligation d'après le Daily Telegraph.

Quoi qu'il en soit, l'idée de voir le Brexit une troisième fois reporté hérisse certains partenaires européens, à commencer par la France.

« Il y a une impasse et il faut que les Britanniques nous disent ce qu'ils veulent, a martelé le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian lors d'une interview. On ne va pas aller se substituer aux Britanniques. C'est aux Britanniques de nous dire : voilà ce que nous voulons. »

« Et si ils nous disent qu'ils veulent reporter la date du 31 octobre, qu'est-ce qu'on leur répond ? », interroge le journaliste.

« Dans l'état actuel des choses, c'est non, répond le ministre. Puisqu'ils disent qu'ils veulent proposer d'autres solutions alternatives, des arrangements alternatifs pour assurer le retrait et assurer le no deal. Nous ne les avons pas vus, donc c'est non. On ne va pas recommencer tous les trois mois. »

Selon le projet de loi en question, faute de nouvel accord d'ici le 19 octobre, un nouveau délai devra être demandé par le gouvernement. Ce que redoutent l'opposition travailliste et les conservateurs qui se sont ralliés à elle, c'est le grand saut dans l'inconnu du no deal qui s'annonce calamiteux pour l'économie britannique.