Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Première Marche des Fiertés à Sarajevo

Première Marche des Fiertés à Sarajevo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ils étaient 2 000 personnes dimanche pour célébrer cette première. La première marche des fiertés défendant les droits des LGBT, dans les rues de Sarajevo, la capitale bosnienne à majorité musulmane.

Le rassemblement s'est déroulé sous haute sécurité mais sans incidents, alors que les autorités craignaient des actions violentes contre le cortège.

Ces dernières semaines, un discours de haine s'est déversé sur les réseaux sociaux, à l'approche de l'événement. La police bosniaque avait donc pris d'importantes mesures pour sécuriser le centre-ville.

Plusieurs personnalités ouvertement gays du pays étaient présentes, parmi lesquelles l'ambassadeur américain en Bosnie, Eric Nelson : "Il est tellement important que la communauté soit visible (...), à cause de toutes les discriminations. Un jour comme celui-ci est trop rare. Mais c'est un jour merveilleux, car c’est une manifestation pacifique, dans les rues."

"C'est une manifestation contre la discrimination et la violence contre les personnes LGBT de tous les jours, mais c’est aussi la manière dont nous exerçons notre droit de nous rassembler, de manière publique, en Bosnie-Herzégovine.", a pour sa part déclaré Dajana Bakic, activiste des droits LGBTIQ.

Contre-manifestation

En Bosnie, le discours anti-LGTB est largement et publiquement exprimé. Selon une ONG, la moitié des personnes qui se déclarent gay, lesbienne, bi ou trans ont déjà fait l'objet de discriminations.

Dimanche, une contre-manifestation a rassemblé des dizaines de personnes, à l'appel d'une organisation musulmane.

"Nous nous sommes rassemblés pour exprimer notre opposition contre le mode de vie de la population LGBT, qu'on veut faire entrer dans l'espace public. Ils veulent l'exprimer dans nos rues, auprès de nos enfants", a déclaré Sanin Musa, théologien et organisateur de la manifestation. "Nous voulons lutter contre ça, contre leur mode de vie LGBT, qui s'introduit dans nos écoles, nos maisons, nos universités."

Pour rappel, la Bosnie prohibe, dans les sphères public et privé, toute discrimination fondée sur l'orientation sexuelle.

Sarajevo était la dernière capitale des Balkans à ne jamais avoir organisé une marche des fiertés, alors alors que le pays cherche à faire son entrée dans l'Union européenne.