Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Réforme des retraites : le bras de fer commence

Réforme des retraites : le bras de fer commence
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A pas comptés, le gouvernement dessine sa refonte du système de retraites avec la présentation jeudi par Edouard Philippe du "calendrier" et de la "méthode" de cette réforme inflammable, à la veille d'une journée de blocage dans les transports parisiens.

Désireux de ne pas brusquer les Français et de provoquer une nouvelle étincelle, après avoir difficilement calmé la crise des "gilets jaunes", Edouard Philippe entend "expliquer" et "rassurer" jeudi sur les ambitions du gouvernement en matière de retraites, alors se profilent plusieurs journées de mobilisation contre cette réforme.

Il prononcera d'abord un discours devant le Conseil économique, social et environnemental, c'est-à-dire l'assemblée des corps intermédiaires (patronat, syndicats, associations...). Une strate de la société qui s'était sentie malmenée et avec laquelle l'exécutif entend renouer dans le cadre de l'acte 2 du quinquennat.

Appels à la grève et manifestations

Edouard Philippe interviendra ensuite à 20h00 au journal télévisé de TF1 afin de s'adresser "à tous les Français" pour "rassurer, expliquer l'ambition de réforme", "faire de la pédagogie" sur un sujet "qui parle à tous et qui est aussi extrêmement compliqué", explique-t-on dans l'entourage du Premier ministre.

Le Premier ministre devra notamment éclaircir le point concernant l'âge de départ à la retraite, après un cafouillage à la tête de l'exécutif.

Ces interventions précèdent des journées d'appel à la grève en ordre dispersé. Le vendredi noir attendu dans les transports parisiens sera suivi lundi, à l'initiative du Conseil national des barreaux, des avocats, pilotes de ligne, stewards et hôtesses, mais aussi quelques infirmiers et médecins, d'une manifestation à Paris pour défendre leurs régimes.

Force ouvrière prévoit pour sa part un rassemblement le 21 septembre à Paris, quand la CGT, Solidaires et Sud-Rail défileront ensemble le 24 septembre.