DERNIERE MINUTE

Sans majorité claire, l' Espagne se rapproche d’élections anticipées

Sans majorité claire, l' Espagne se rapproche d’élections anticipées
Taille du texte Aa Aa

Vers de nouvelles élections législatives en Espagne. A l'issue d'ultimes rencontres avec les chefs de partis, le roi Felipe VI s'est résolu mardi soir à annoncer l'échec des négociations pour former un nouveau gouvernement.

"Aucun candidat ne compte les appuis nécessaires pour que la chambre des députés lui octroie sa confiance", a indiqué le roi.

Après un premier échec en juillet dernier Pedro Sanchez, le premier ministre par intérim n'est donc pas parvenu à s'entendre avec la gauche radicale de Podemos.

Lundi le parti libéral Ciudadanos avait créé la surprise en proposant son soutien de dernière minute pour faciliter l'investiture de Pedro Sanchez. Mais cette hypothèse a donc été écartée. Le 23 septembre est officiellement la date limite avant une dissolution du parlement. De nouvelles élections pourraient donc être organisées le 10 novembre. Les quatrièmes en 4 ans.

L'Espagne souffre d'instabilité politique depuis que le bipartisme a volé en éclats en 2015 avec l'entrée en force au Parlement de Podemos et de Ciudadanos. Le Parlement est encore plus fragmenté depuis l'émergence de l'extrême droite de Vox au dernier scrutin.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.