DERNIERE MINUTE

L'ovalie se retrouve au Japon pour le Mondial

L'ovalie se retrouve au Japon pour le Mondial
Taille du texte Aa Aa

Au pays du Soleil Levant, le soleil va prendre une forme ovale, celle du ballon de rugby. Car pendant 6 semaines, le Japon va vivre au rythme de la Coupe du monde.

D'une capacité de 72 000 places, le stade international de Yokohama est le plus grand du Japon. Et c'est naturellement là que se disputera la finale le 2 novembre.

Alors laquelle des 20 équipes engagées sera sacrée championne ici même ? Léger avantage à Nouvelle-Zélande qui a remporté les deux dernières coupes du Monde, et qui aura à cœur de conserver le trophée.

Mais la concurrence est sacrément relevée, de l'avis de tous les spécialistes.

Ce sera l'une des Coupes du monde les plus disputées, car elle est très ouverte. Il n'y a pas de favori indiscutable. Évidemment, beaucoup misent sur la Nouvelle-Zélande. Mais on voit bien qu'au classement mondial, la hiérarchie n'est plus aussi établie qu'avant. Il y a plusieurs équipes qui se disputent les 3 premières places, et parmi elles, des équipes de l'hémisphère nord. Cela montre bien que, pour cette coupe du monde, tout est possible.
Jonny Wilkinson
Anglais, champion du monde 2003
Jonny Wilkinson, champion du monde de rugby en 2013 avec l'Angleterre

Les 4 groupes

Pour ouvrir la compétition ce vendredi, le Japon, pays-hôte, sera opposé à la Russie. Dans ce groupe A, figurent aussi l'Irlande, l’Écosse et les Samoa.

Ce samedi, les amateurs de beau jeu se régaleront avec le duel dans le groupe B, entre Néo-zélandais et Sud-Africains. L'Italie, la Namibie et le Canada complètent ce groupe B.

La France fera ses débuts ce samedi face à l'Argentine. Autre adversaire de taille pour les Bleus, l'Angleterre, grand favori d e la poule C.

Enfin, dans le dernier groupe, l'Australie et le Pays de Galles ne devraient pas avoir trop de problème pour se qualifier aux dépens de la Géorgie, des Fidji et de l'Uruguay.

Seuls les deux premiers de chaque poules joueront les 1/4 de finale.

L'engouement du public

Quasiment tous les billets ont été vendus.

Les Japonais soutiendront naturellement leurs joueurs, qui espère bien faire bonne figure pour "leur" coupe du monde.

Mais aux yeux de tous, cette compétition sert aussi de répétition, un an avant les jeux Olympiques qui se dérouleront ici même l'été prochain.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.