Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Affaire Epstein : le prince Andrew une nouvelle fois accusé

Virginia Roberts Giuffre affirme avoir été forcée à avoir des relations sexuelles avec le prince Andrew, à 17 ans.
Virginia Roberts Giuffre affirme avoir été forcée à avoir des relations sexuelles avec le prince Andrew, à 17 ans. -
Tous droits réservés
DATELINE NBC
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L’étau se resserre autour du Prince Andrew. Depuis la mort du milliardaire américain Jeffrey Epstein en août dernier, le nom du Duc d'York est revenu plusieurs fois dans l'enquête pour prostitution de mineurs.

Virginia Roberts Giuffre, âgée d'aujourd'hui 35 ans, affirme qu'elle a été forcée d'avoir des relations sexuelles avec le prince lorsqu'elle avait 17 ans et qu'elle était sous l'emprise de Ghislaine Maxwell et Jeffrey Epstein.

Selon l'accusatrice, ce sont eux qui ont organisé la rencontre. "J'étais très jeune. Ghislaine m'a réveillé un matin et m'a dit "Tu vas rencontrer un prince aujourd'hui". Je ne savais pas alors que j'allais être donné à ce prince", explique-t-elle sur la chaîne américaine NBC.

C'est après une soirée très arrosée dans une boîte de nuit londonienne, le Tramp, que les faits se seraient déroulés. "On a quitté la boîte de nuit, on est montés dans la voiture avec Ghislaine et Jeffrey, poursuit Viriginia Roberts. Ghislaine m'a dit : "Le prince rentre à la maison, et je veux que tu lui fasses ce que tu fais pour Epstein". [Le prince Andrew] nie que c'est arrivé, et il va encore nier. Mais il connaît la vérité, et je la connais aussi."

Le deuxième fils d'Elizabeth II a en effet toujours réfuté ces accusations, dont les premières remontent à 2015.

Dans une lettre publiée il y a quelques semaines, il affirme qu'il ne connaissait pas les agissements de son ami Jeffrey Epstein.