Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La loi bioéthique à l'Assemblée nationale : la PMA pour toutes polarise les débats

La loi bioéthique à l'Assemblée nationale : la PMA pour toutes polarise les débats
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La Procréation médicalement assistée pour toutes, un engagement d'Emmanuel Macron, une promesse déjà de François hollande... Mais c'est enfin à l'Assemblée nationale d'en débattre et de se prononcer.

Pendant les trois semaines à venir, les députés français vont discuter du projet de loi bioéthique et de ses 2 500 amendements. 600 concernent uniquement l'article sur la PMA pour toutes qui polarisent largement l'attention. La liberté de vote sera de mise sur ce sujet, car il suscite de nombreuses divisions au sein-même de chaque camp politique...

Même l'Académie de médecine s'en est mêlé. Le weekend dernier, elle a émis des réserves sur l'ouverture de la PMA en mettant en avant "les droits de l'enfant à avoir un père et une mère dans la mesure du possible". Un avis jugé "peut-être un peu daté" par la ministre de la santé Agnès Buzyn, mais encore très présent dans la société française :

"Ces couples viennent juste d'obtenir le droit de se marier, c'est un peu tôt pour penser à devenir parents."

"Je suis un peu classique, mais je pense qu'il y a besoin d'une autorité paternelle, donc je pense que ce n'est pas une idée formidable."

Comme chez les députés, d'autres Français sont plus progressistes :

"Je pense que c'est une question d'égalité, je pense que les enfants peuvent parfaitement grandir dans une famille avec des parents de même sexe. Je ne vois pas de problème à cela."

En attendant les débats et le verdict des députés, les anti-PMA pour toutes fourbissent leurs armes. Une manifestation de protestation est programmée le 6 octobre. Certains élus LR ou RN n'excluent pas d'y participer aux côtés de La Manif pour Tous.