DERNIERE MINUTE

Ukraine : Kiev et Moscou se rapprochent doucement

Ukraine : Kiev et Moscou se rapprochent doucement
Taille du texte Aa Aa

Parvenir à organiser des élections crédibles dans l'est de l'Ukraine, et obtenir un statut durable pour la région du Donbass, c'est ce qu'espère le président ukrainien, qui a pris la parole ce jeudi après des avancées dans les discussions avec Moscou

Volodymyr Zelenskiy : "Voulons-nous la fin de la guerre et le retour de tous les territoires ukrainiens ? Oui, c'est ce que nous voulons. Il n'y a aujourd'hui qu'un terrain où ces questions peuvent être discutées au plus haut niveau. C'est une rencontre au format de Normandie. Cela aurait-il pu se faire plus tôt ? Non. Car il fallait ratifier la "formule Steinmeier".

Cette formule, du nom de l'ancien ministre allemand des Affaires Etrangères, entend mettre en place un statut spécial pour l'Est de l'Ukraine puis y organiser des élections sous observation internationale.

Vladimir Poutine a reconnu de son côté : "La demande de la société pour le règlement (du conflit dans l'est de l'Ukraine) est évidente. Je pense que, grâce à cette demande, le président (ukrainien) (Volodymyr) Zelenskiy a remporté cette élection d’une manière aussi solennelle. Les Ukrainiens attendent le règlement de cette question. S'il a suffisamment de courage politique et de pouvoir pour accomplir ce processus (la formule de Steinmeier, ndlr), il se révélera être un dirigeant politique honnête et courageux, capable de mettre en œuvre les décisions approuvées."

Doucement mais sûrement, Moscou et Kiev se rapprochent. Prochaine étape, l'organisation peut-être d'un sommet au format Normandie, avec Russie, Ukraine, Allemagne et France, comme le dernier qui avait donné les accords de Minsk, en 2015.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.