DERNIERE MINUTE

Retraits de troupes dans l'Est de l'Ukraine

Retraits de troupes dans l'Est de l'Ukraine
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'Ukraine prévoit de retirer davantage de troupes dans la région du Donbass pour permettre la tenue d'un sommet de paix avec la Russie. Un sommet au format dit "Normandie" auquel participeraient la France et l'Allemagne.

Le nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky a fait vœu de rétablir la paix dans son pays. Depuis mardi, Kiev et les séparatistes ont commencé à retirer leurs troupes dans un petit secteur de la ligne de front.

"Si la situation est sûre à Petrovske durant la semaine - comme vous le savez, il doit y avoir sept jours de cessez-le-feu - alors nous devrons commencer le retrait de Petrovske le 4 novembre si je ne m'abuse. C'est pourquoi je n'ai aucun doute que la réunion au Format Normandie aura lieu si toutes les parties s'y engagent", a déclaré jeudi le président ukrainien.

Le secrétaire général de l'OTAN a une nouvelle fois exhorté Moscou à retirer ses troupes de l'Est séparatiste de l'Ukraine au cours d'une conférence de presse donnée aux côtés de Volodymyr Zelensky.

"La Russie doit mettre fin à son soutien aux militants de l'Est de l'Ukraine et retirer ses forces et ses équipements du territoire ukrainien", a exigé Jens Stoltenberg avant de féliciter le président Zelensky pour son _"engagement ferme en faveur d'un règlement pacifique du conflit."

_

Kiev et l'Occident accusent la Russie de fournir des armes aux séparatistes prorusses et d'avoir déployé ses militaires dans l'est de l'Ukraine. De son côté Moscou réfute toute implication militaire.

"Il vient juste d'être annoncé que le Groupe de contact est parvenu à un accord sur le retrait des forces dans la région pilote de Petrovske le 4 novembre prochain. Nous allons donc dans la bonne direction. Mais tout d'abord nous devons mener ces actions jusqu'au bout et ensuite, je voudrais rappeler qu'il ne s'agit que de trois petites implantations. Nous aimerions voir le retrait des forces armées le long de toutes les lignes de contact", a pour sa part déclaré depuis Moscou Sergueï Lavrov ministre russe des affaires étrangères

Depuis cinq ans, l'Ukraine est en proie à un conflit militaire avec les rebelles pro-russes, soutenus par Moscou. Une guerre qui a déjà fait près de 13 000 morts. Depuis les accords de paix de 2015, l'intensité des violences a considérablement baissé mais le processus de règlement politique est au point mort.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.