DERNIERE MINUTE

France-Turquie : pourquoi le salut militaire des joueurs turcs n'a pas été diffusé en direct ?

Les joueurs turcs célébrant leur égalisation (1-1) face à la France, une séquence diffusée par la télévision
Les joueurs turcs célébrant leur égalisation (1-1) face à la France, une séquence diffusée par la télévision -
Tous droits réservés
REUTERS/Benoit Tessier
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Pourquoi M6 n'a pas diffusé, lundi soir lors du match de football France-Turquie, les images du salut militaire effectué par des joueurs turcs après leur égalisation à la 82e minute ? La chaîne française a expliqué ce mardi que cette non-diffusion n'a pas été "un choix délibéré". M6 a ajouté que lorsque les joueurs étaient en train de faire le fameux geste, des ralentis du but étaient à l'image. Après le coup de sifflet final, des joueurs turcs, plus nombreux, ont réitérés leur salut militaire. Cette séquence n'a pas non plus été diffusée par la chaîne de télévision.

REUTERS/Benoit Tessier
Le second salut militaire après la rencontreREUTERS/Benoit Tessier

Une éventuelle intervention de la chaîne pour empêcher la diffusion de ce salut polémique, en soutien aux soldats engagés dans l'offensive turque en Syrie contre des forces kurdes, aurait été conforme au cahier des charges de l'UEFA,

"M6 était hier soir producteur du signal international du match (donc pour la France et l'étranger) selon un cahier des charges de l'UEFA, dans lequel il est demandé de ne pas diffuser tout signe ou banderole à connotations politiques", a indique la chaîne dans un communiqué.

"Il se trouve, en l'occurrence, que le premier salut a été réalisé après le but turc au moment où nous diffusions le ralenti du but. Le second salut a lui été réalisé après la fin du match au moment où nous étions en interview avec les joueurs", poursuit la chaîne, précisant que "si intervention il y avait dû avoir, cela aurait été fait en respect du cahier des charges de l'UEFA", instance dirigeante du football en Europe.

Ce match de qualification à l'Euro 2020, qui s'est conclu sur le score de 1-1, a assuré à M6 sa meilleure audience de l'année, avec 7,4 millions de téléspectateurs en moyenne, soit 31,4% de part d'audience.

Cette rencontre est intervenue en pleine crise diplomatique entre Ankara et les capitales européennes, dont Paris, au moment où l'armée turque mène une opération militaire dans le nord de la Syrie contre les forces kurdes. Vendredi dernier, les joueurs turcs avaient déjà célébré leur but face à l'Albanie avec ce même salut militaire. En France, de nombreuse voix s'étaient élevées pour réclamer l'annulation de la rencontre qui avait été classée "à risques" par le ministère de l'intérieur.

Si les images n'ont pas été diffusées en direct, des photos des joueurs turcs faisant le salut militaire se sont rapidement propagées sur les réseaux sociaux. Plusieurs ministres du gouvernement turc les ont partagées. C'est le cas notamment du ministre des Sports, Mehmet Kasapoglu, qui a assisté au match.

En France en revanche, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a demandé sur Twitter à l'UEFA "une sanction exemplaire": "Merci à la Fédération française de football et aux forces de l'ordre pour leur travail afin d'assurer le bon déroulement du match. Les joueurs turcs ont gâché ces efforts en réalisant un salut militaire, contraire à l'esprit sportif", a-t-elle regretté.

Du fait que M6 était également producteur du signal international du match, les images des deux séquences de salut n'ont donc pas été diffusées en Turquie. Et cette non-diffusion a provoqué l'indignation du commentateur de la télévision étatique turque TRT, qui a déploré : "Pourquoi ne montrent-ils pas le salut militaire ? C'est magnifique, pourquoi ne le montrent-ils pas ?

Sur Twitter, la même télévision a aussi dénoncé "le diffuseur français pour avoir censuré le salut", en pointant de plus "l'hypocrisie de la France". En effet, photos d'Antoine Griezmann à l'appui, la TRT a indiqué que la pratique du salut militaire était aussi coutumière chez les Français. Le joueur du Barça a en effet effectué un tel geste à deux reprises devant le président de la République (après la finale de la coupe du Monde et lors de la remise de la légion d'honneur aux joueurs pour célébrer leur titre de champion du Monde). Sauf que le contexte était tout autre, sans la moindre opération militaire en arrière plan.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.