DERNIERE MINUTE

Sommet de Qindgao : la Chine entend attirer davantage de multinationales

Sommet de Qindgao : la Chine entend attirer davantage de multinationales
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La ville côtière de Qingdao a organisé son tout premier Sommet des multinationales. Dialogue, coopération et accord gagnant-gagnant étaient au cœur de cet événement, qui se tiendra désormais tous les ans.

Les multinationales ont commencé à investir massivement en Chine il y a près de quatre décennies. Fin 2018, ce sont plus de 950 000 entreprises à capitaux étrangers qui ont été créées dans le pays, entraînant des investissements directs étrangers de 1,8 billions d'euros.

La Chine est donc l'un des pays qui accueille le plus de multinationales au monde. Mais ce n'est pas suffisant pour Pékin, qui a entamé une nouvelle phase d'ouverture pour attirer encore plus d'investisseurs.

"Ce sommet envoie un signal aux multinationales, pour dire que la Chine va continuer à s'ouvrir sur le monde," explique Yunjie Zhou, le président du groupe Haier. "L'environnement économique s'améliore constamment, et le pays offre de nombreuses possibilités pour les entreprises internationales. Ce sont les grands principes énoncés par notre président Xi Jinping.’’

Des PDG d'entreprises étrangères et chinoise ainsi que des leaders de l'industrie ont participé à l’événement. Parmi eux, se trouvait Roberta Lipson, présidente de United Family Healthcare, qui possède plusieurs cliniques à travers la Chine et qui a été la première à ouvrir un hôpital répondant aux normes occidentales en Chine, il y a 22 ans.

Responsabilité sociales et environnementales

Pour elle, ce sommet témoigne de l'attachement des participants au concept de mondialisation. "Le message de ce sommet, c'est qu'il est important que les gens du monde entier se rassemblent pour promouvoir la compréhension mutuelle, estime la présidente. En ces temps où l'on s'oppose tant à la mondialisation, ce genre de conférences qui font sa promotion et qui réunissent tant de multinationales sont très importantes."

Le Groupe Bosch connaît bien la Chine, puisqu'il s'est installé dans le pays il y a 110 ans. Selon Volkmar Denner, président du directoire, le marché chinois est un défi permanent, qui pousse l'entreprise à toujours plus d’innovation dans ses produits et ses services. "Ça a beaucoup de sens d'investir en Chine, car c'est le plus grand marché au monde, dans de nombreux secteurs, comme la machinerie automobile ou l'électroménager, affirme-t-il. De plus, la Chine permet aux multinationales de devenir plus compétitives, car le marché chinois est très concurrentiel."

Ce sommet est soutenu par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement. Selon l'ONU, ce forum pointe les responsabilités sociales et environnementales des entreprises.

"Le sommet des multinationales de Qingdao est important, selon moi, en raison de ses objectifs de développement durable", explique Nicholas Rosellini, le coordonnateur des Nations Unies en Chine. "Il s'agit de la façon dont nous assurons la justice sociale, dont nous protégeons la planète et améliorons l'environnement. Pour ce qui est des possibilités de collaboration, la China va vers la nouvelle économie, elle investit en masse dans la science, la technologie et les énergies renouvelables. La Chine est la plus grande utilisatrice au monde d'autobus et de véhicules électriques."

Nouvelle route de la Soie

La présentation de la Nouvelle route de la Soie était le point d'orgue du sommet. Pour cette nouvelle plateforme de coopération internationale, 12 accords ont été signés dans le domaine de l'intelligence artificielle, la santé, le capital-risque et d'autres secteurs émergents.

En tant que ville côtière, Qingdao a été l'une des premières cités chinoises à s'ouvrir sur le monde. Depuis sa création en 1892, le port de Qingdao a joué un rôle essentiel dans la vie économique de la ville et de la région. Aujourd'hui, il dispose de l'un des terminaux automatisés les plus avancés au monde pour le transfert de marchandises, qui peut traiter jusqu'à 36 containers par heure.. Ce terminal fonctionne à l'électricité et n'émet donc pas de dioxyde de carbone.

Jiemin Yang est le directeur adjoint du nouveau terminal : "Nous avons plus de 130 routes internationales menant au reste du monde, raconte-t-il. Le nombre de containers entre la Chine et l'Europe a augmenté, surtout ces dernières années, ce qui signifie que le volume des échanges commerciaux entre nos deux régions augmente."

Qingdao est toutefois loin d'être uniquement une destination d'affaire. Avec plus de 10 millions d'habitants, c'est une métropole moderne, dynamique et ouverte sur le monde, avec un climat agréable et de nombreuses attractions.

Déjà prisée des touristes chinois et étrangers, la ville espère attirer davantage d'investisseurs du secteur touristique.

Apostolos Staikos
Musiciennes lors du Sommet de Qingdao.Apostolos Staikos
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.