DERNIERE MINUTE

Ils manifestent pour une "nouvelle indépendance" de l'Algérie

Alger, le 01/11/2019
Alger, le 01/11/2019 -
Tous droits réservés
REUTERS/Ramzi Boudina
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Algérie, très forte mobilisation contre le régime ce vendredi dans les rues d'Alger. Une manifestation qui coïncide avec la date anniversaire du début de la guerre d'Algérie.

En Algérie, une marée humaine a envahi les rues de la capitale Alger, et dans plusieurs grandes villes du pays. Comme tous les vendredis depuis maintenant huit mois, les manifestants se rassemblent pour contester la légitimité du régime en place.

Et ce 1er novembre a une valeur hautement symbolique, car c'est la date qui marque le début de la guerre d'Algérie.

Le 1er novembre 1954, les Algériens se soulevaient contre la puissance coloniale. Et 65 ans après, les manifestants font un parallèle, appelant à une "nouvelle indépendance".

J'avais cinq ans (lors de la proclamation de l'indépendance en 1962) et on était heureux de cette indépendance. Mais maintenant, nous sommes enchaînés et il n'y a aucune liberté.
Nadia
enseignante
Nos demandes sont très simples : le départ du gouvernement, celui du président par intérim, celui du Premier ministre. On veut qu'ils dégagent tous ! Et on veut aussi la libération des prisonniers d'opinion.
Jamal
manifestant

Les autorités ont fixé au 12 décembre la prochaine élection présidentielle. Un scrutin censé désigner un successeur au président Bouteflika, poussé vers la sortie en avril dernier.

Mais les manifestants, dans la rue comme sur les réseaux sociaux, s'oppose à un tel scrutin, craignant que cela ne soit qu'un simulacre de démocratie.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.