Chili : le président faborable à une nouvelle Constitution

Chili : le président faborable à une nouvelle Constitution
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

D'après une annonce du ministre de l'Intérieur, Sebastian Piñera est disposé à convoquer une assemblée constituante pour rédiger une nouvelle Constitution

PUBLICITÉ

Une nouvelle Constitution… C'est l'une des principales revendications des manifestants qui affrontent régulièrement les forces de l'ordre depuis trois semaines au Chili. Le président Sebastian Piñera n'y est plus opposé. C'est du moins ce qu'a assuré son ministre de l'Intérieur.

Le président aurait pris cette décision à l'issue d'une réunion avec des responsables des partis de droite et de centre-droit qui étaient les plus réticents à une refonte de la loi fondamentale datant de l'ère Pinochet.

Parmi les exigences des manifestants, l'inscription dans la Constitution du droit à la santé et à l'éducation. Le nouveau texte serait rédigé avec la participation d'une assemblée constituante avant d'être soumis à un référendum.

Depuis le début du mouvement déclenché par l'augmentation du ticket de métro, 20 protestataires ont été tués et un millier blessés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Contestation toujours, et impasse politique au Chili

Le Chili, toujours divisé, commémore les 50 ans du coup d'Etat militaire de Pinochet

Chili : marcher en mémoire des milliers de victimes de la dictature de Pinochet