DERNIERE MINUTE

no comment

Au Chili, le mouvement ne faiblit toujours pas

Les manifestations continuent dans les rues de Santiago, sans qu'aucune fin ne soit en vue. Lundi 11 novembre, des canons à eau et des gaz lacrymogènes ont été utilisés par la police anti-émeute pour disperser les protestataires.

Plus de 20 personnes ont été tuées et près de 2 000 manifestants blessés depuis le début du mouvement à la mi-octobre. Les procureurs enquêtent également sur plus de 800 allégations d'abus, notamment de torture, de viol et de passages à tabac par les forces de sécurité.

Dimanche, le gouvernement a accédé à l'une des principales revendications : "ouvrir la voie à une nouvelle Constitution" via une assemblée constituante.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.