DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Au Chili, le mouvement ne faiblit toujours pas

Les manifestations continuent dans les rues de Santiago, sans qu'aucune fin ne soit en vue. Lundi 11 novembre, des canons à eau et des gaz lacrymogènes ont été utilisés par la police anti-émeute pour disperser les protestataires.

Plus de 20 personnes ont été tuées et près de 2 000 manifestants blessés depuis le début du mouvement à la mi-octobre. Les procureurs enquêtent également sur plus de 800 allégations d'abus, notamment de torture, de viol et de passages à tabac par les forces de sécurité.

Dimanche, le gouvernement a accédé à l'une des principales revendications : "ouvrir la voie à une nouvelle Constitution" via une assemblée constituante.

Plus de No Comment