DERNIERE MINUTE

Puissant séisme en Albanie : des immeubles effondrés, au moins 13 morts

Bâtiment effondré à Thumana suite à un tremblement de terre, le 26 novembre 2019
Bâtiment effondré à Thumana suite à un tremblement de terre, le 26 novembre 2019 -
Tous droits réservés
REUTERS/Florian Goga
Taille du texte Aa Aa

Un puissant tremblement de terre de magnitude 6,4 sur l'échelle de Richter a frappé l'Albanie aux premières heures mardi, suscitant des scènes de panique à Tirana et dans sa région. Le dernier bilan fait état de 13 morts.

Trois corps sans vie ont été retirés des décombres de deux immeubles qui se sont effondrés dans la localité de Durrës, la seconde ville du pays. Deux autres victimes ont été rapportées par le ministère albanais de la Défense dans la localité de Thumana, au nord de Tirana. Un homme d'une cinquantaine d'années s'est tué en sautant de son immeuble situé dans la ville de Kurbin.

Au total, les autorités albanaises ont indiqué qu'au moins 13 personnes avaient perdu la vie, ajoutant que 600 personnes avaient été légèrement blessées.

Le séisme a été ressenti à 02h54 heure locale (01h54 GMT).

Le premier ministre albanais Edi Rama s'est immédiatement rendue dans la ville côtière de Durrës, la plus touchée par le tremblement de terre. Il s'est adressé aux médias locaux en ces termes :

"C'est un moment dramatique, restons calmes, malheureusement, il y a des morts et de graves dégâts".

Le séisme a atteint 6,4 sur l'échelle de Richter et de nombreuses répliques ont suivi.

Ces répliques se poursuivent et empêchent par moment les secours de travailler comme à Durrës où un hôtel de trois étages et un immeuble se sont effondrés.

De nombreux bâtiments présentent des fissures, des routes sont coupées, de même que l'électricité. La population est donc invitée à rester dehors et à s'éloigner de la zone la plus proche de l'épicentre.

Des troupes de l'armée albanaise ont été envoyées à Durres et Thumana, une ville située à 30 km au nord-ouest de Tirana pour aider les secours locaux et la population.

L'épicentre qui s'est situé en mer Adriatique, à 40 km au nord-ouest de Tirana, à une dizaine de kilomètres au nord de Durrës et à 38 km de profondeur, selon l'Institut de géosciences albanais .

Le président Illir Meta, en poste depuis 2017, s'est aussi rendu à Thumana. C'est là que les équipes de secours ont récupéré les premiers corps inanimés de deux femmes après l'écroulement d'un bâtiment. Sept familles vivaient dans ce bâtiment et des spécialistes sont à la recherche d'autres victimes possibles dans les décombres.

REUTERS/Florian Goga
Opérations de secours à ThumanaREUTERS/Florian Goga

Les Balkans sont une zone de forte activité sismique et les tremblements de terre y sont fréquents.

Dimanche déjà un léger séisme avait été ressenti à Tirana, sans faire de dégâts. La même région d'Albanie avait été secouée en septembre par un séisme de magnitude de 5,6, 78 personnes avaient été blessées mais aucun mort n'était à déplorer.

La nuit dernière, la première secousse qui a duré 30 longues secondes a été ressentie à travers les Balkans, en Bosnie Herzégovine, en Croatie, au Kosovo, au Monténégro, en Serbie, en Macédoine du Nord et même en Italie selon les médias et les alertes publiées par des habitants sur les réseaux sociaux.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.