Pour le Guide Michelin, Marc Veyrat a un "égo démesuré"

Pour le Guide Michelin, Marc Veyrat a un "égo démesuré"
Par Laurence AlexandrowiczEURONEWS avec 
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le célèbre cuisinier a exigé du Guide rouge des éclaircissements sur ses méthodes d'évaluation et la formation des inspecteurs du guide qui ont présidé à la rétrogradation de son restaurant.

Des fourneaux à la cour

PUBLICITÉ

Marc Veyrat n’a toujours pas digéré d’avoir perdu en janvier dernier sa troisième étoile au Michelin. Le chef de la maison des Bois près d'Annecy a attaqué le célèbre guide en justice, et c'est ce mercredi, devant le Tribunal de Grande Instance de Nanterre, que les avocats des deux parties se sont affrontés.

"Le guide Michelin n'a fait que dire que monsieur Veyrat était excellent plutôt que génial, et monsieur Veyrat ne l'accepte pas", remarque Richard Malka, avocat du guide Michelin.

"Le guide Michelin dit qu'il y a des critères, qu'il y a des méthodes, encore une fois c'est lui qui s'engage là dessus, nous disons simplement : merci de nous faire part de ces critères", répond Emmanuel Ravanas, l'avocat de Marc Veyrat.

Alors que Marc Veyrat demande un euro symbolique, pour réparer le préjudice psychologique, le guide Michelin réclame 30 000 euros de dommages et intérêts.

Le restaurant, qui avait obtenu sa troisième étoile en 2018, a été déclassé à peine un an plus tard.

Pas de quoi en faire un fromage ?

Le déclassement viendrait-il du fait que le chef utilise du cheddar, comme l'écrit le guide Michelin ?

"Quand ils disent qu'on utilise du cheddar, alors qu'on fait un soufflé de reblochon, de beaufort, c'est de la folie, ils sont incompétents", s'agace Marc Veyrat.

Le chef a demandé son déréférencement du guide, ce qui lui a été refusé. Pour Michelin, l'initiative de Marc Veyrat est tout simplement une action publicitaire. Les clients, eux, continuent à se précipiter chez l'homme au chapeau noir... Délibéré le 31 décembre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sous une mauvaise étoile : le chef Marc Veyrat perd son procès contre le guide Michelin

La plainte en justice de Marc Veyrat contre le guide Michelin

France : un ancien médecin rwandais condamné pour génocide