DERNIERE MINUTE

Séisme en Albanie : le bilan s'alourdit, les recherches de survivants se poursuivent

Séisme en Albanie : le bilan s'alourdit, les recherches de survivants se poursuivent
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Albanie, alors que les secouristes venus de toute l'Europe tentent encore de retrouver des survivants, le bilan du tremblement de terre est désormais de 40 morts.

Une équipe de 15 secouristes croates, aidée de 8 chiens, et engagée dans une course contre-la-montre. Il y aurait sous ces décombres une jeune fille...

C'est l'une des opérations de secours qui occupaient ces équipes de spécialistes, venues de toute l'Europe pour aider les secouristes albanais à retrouver des survivants.

Plus de 48 heures après le tremblement de terre qui a secoué Durrës, l'une des villes les plus touchées sur la côte adriatique, le temps presse.

Le bilan du séisme est monté ce jeudi à 40 morts. Des familles entières emportées par la secousse de magnitude 6,4, le séisme le plus fort en Albanie depuis près d'un siècle.

Espoir

Mais l'espoir est encore de mise... Cet homme de 24 ans, par exemple, est enseveli sous des tonnes de gravats. Les secouristes grecs lui ont fourni un masque à oxygène, tandis qu'ils étudient la meilleure façon de l'extraire.

De leur côté, ces experts italiens utilisent une caméra pour tenter de retrouver de possibles victimes dans les décombres.

Certaines peuvent se trouver dans des poches d'air qui leur permettent de respirer sous les gravats. Pour l'heure, une cinquantaine de personnes ont été retrouvées en vie.

Les recherches avaient en revanche cessé dans l'autre localité très touchée, la ville de Thumane, au nord de la capitale Tirana, où les autorités jugent qu'il n'y a plus de disparus après y avoir retrouvé une vingtaine de corps.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.