EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Président Erdogan accuse Emmanuel Macron d'être "en état de mort cérébrale"

Le Président Erdogan accuse Emmanuel Macron d'être "en état de mort cérébrale"
Tous droits réservés FILE PHOTO: Maxim Shipenkov/Pool via REUTERS
Tous droits réservés FILE PHOTO: Maxim Shipenkov/Pool via REUTERS
Par Malia Coutand
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Président Turc s'en est verbalement pris au Président français ce vendredi. "(...) Vous devriez d'abord vérifier si vous n'êtes pas en état de mort cérébrale" a décrété Erdogan. Une phrase choc qui n'est pas sans rappeler celle d'Emmanuel Macron à l’encontre de l'OTAN.

PUBLICITÉ

**Il semble loin le temps des échanges amicaux et diplomatiques entre les Président et français et turc. **

C'est une véritable joute verbale à laquelle s'adonne les deux responsables politiques. Ce vendredi, Recep Tayyip Erdogan s'en est pris directement à Emmanuel Macron à quelques jours du prochain sommet de l'OTAN.

Il dit que l'OTAN est en train de vivre une situation de mort cérébrale. Je m’adresse depuis la Turquie à Monsieur Macron, et je le redirai à l’Otan: Vous devriez d'abord vérifier si vous êtes en état de mort cérébrale.
Recep Tayyip Erdogan

Une phrase choc qui n'est pas sans rappeler celle prononcée par le Président français il y a quelques semaines. Emmanuel Macron avait alors qualifié l'OTAN d'alliance "en mort cérébrale". Des propos qui faisaient suite à l'offensive lancée par Erdogan dans le Nord-est de la Syrie sans aucune concertation avec les alliés, hormis l'approbation de Donald Trump.

Le Président turc semble donc ne pas avoir apprécié le commentaire de son homologue français. Mais les propos tenus ce vendredi n'ont pas tardé à faire réagir Paris. L'ambassadeur de Turquie en France a été immédiatement convoqué et sommé de s'expliquer, sur ce que l'Elysée a qualifié "d'insultes".

Alors que le prochain sommet de l'OTAN devrait célébrer les 70 ans de cette alliance militaire et placé de grandes questions internationales au cœur du débat, il se pourrait bien que tensions et rancœurs soient au rendez-vous.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Turquie va produire sa première voiture électrique d'ici 2022

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux