EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Nobel de la Paix : le Premier ministre éthiopien associe l'Érythrée à sa récompense

Nobel de la Paix : le Premier ministre éthiopien associe l'Érythrée à sa récompense
Tous droits réservés 
Par euronews avec AFP-AP-REUTERS-
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il lui avait été décerné en octobre dernier. Le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed a reçu le prix Nobel de la Paix ce mardi à Oslo pour son engagement pour la réconciliation avec l’Érythrée.

PUBLICITÉ

Le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed a reçu le prix Nobel de la Paix ce mardi à Oslo. Il a été récompensé pour la réconciliation qu'il a menée tambour battant avec l’Erythrée. Abiy Ahmed a d’ailleurs veillé à associer son prix à son "partenaire et camarade de paix" comme il l’a nommé, le président érythréen, Issayas Afewerki.

"Nous avons compris tous les deux que nos nations ne sont pas ennemies, mais que nous sommes plutôt victimes d’un même ennemi qui s’appelle la pauvreté", a dit Abiy Ahmed lors de son discours.

"Nous ne voulons pas que la Corne de l’Afrique devienne le terrain d’affrontement des superpuissances ni un refuge pour les marchands de terreur et ceux qui font commerce du désespoir et de la misère. Nous voulons que la Corne de l’Afrique devienne un trésor de paix et de progrès", a-t-il ajouté.

Le 9 juillet 2018, à l'issue d'une rencontre historique à Asmara, la capitale érythréenne, Abiy Ahmed, trois mois seulement après sa prise de fonction, avait mis fin avec Issayas Afewerki à 20 ans de guerre. Cet accord avait été suivi de gestes de bonne volonté, mais il bat désormais de l’aile. Les tentatives de rapprochement entre les deux pays connaissent en effet des ratés et le processus de paix semble à l’arrêt.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Zelensky reproche à la Chine de nuire au Sommet pour la paix en Ukraine

Vladimir Poutine affirme être prêt à négocier avec l'Ukraine sans "schémas imposés"

Des avions militaires américains larguent environ 38 000 repas sur Gaza