DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Kazakhstan : un avion s'écrase, au moins 12 morts sur les 100 personnes à bord

euronews_icons_loading
Kazakhstan : un avion s'écrase, au moins 12 morts sur les 100 personnes à bord
Tous droits réservés  AP Photo/Vladimir Tretyakov
Taille du texte Aa Aa

Au Kazakhstan, un avion de ligne de la compagnie Bek Air s'est écrasé peu après son décollage depuis Almaty.

Le choc fut tel que l'appareil s'est scindé en deux. Au Kazakhstan, un avion de ligne de la compagnie Bek air s'est écrasé peu après son décollage depuis Almaty, la ville la plus peuplée du pays, située au sud.

L'appareil, qui prenait la direction d'Astana (Nur-Sultan), la capitale, a percuté de plein fouet une structure de deux étages.

Sur la centaine de personnes à bord, au moins 12 sont mortes, selon les autorités. Et plusieurs dizaines d'autres sont blessées.

Selon le ministère de la Santé, 53 personnes sont hospitalisées, dont neuf enfants. Et dix adultes se trouvent dans un état "extrêmement grave".

Enquête ouverte

Dans un message de condoléances publié sur Twitter, le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev a assuré que les "__responsables seront punis sévèrement en conformité avec la loi".

Selon l'aéroport d'Almaty, l'appareil a "heurté la piste deux fois avec sa queue avant de décoller, après quoi il s'est incliné vers la droite, à un moment où le train d'atterrissage était rentré".

"Nous avons commencé à prendre de l'altitude puis nous avons commencé à tanguer : l'aile gauche, puis la droite. L'avion a commencé à trembler et à se balancer tout en gagnant de l'altitude. Puis il a heurté le sol ou un bâtiment", a témoigné auprès de l'agence de presse russe Ria Novosti un passager, Aslan Nazaraliev.

Selon lui, la plupart des personnes tuées se trouvaient à l'avant de l'avion.

Le vice-Premier ministre kazakh, chargé du dossier, a confirmé que l'avion avait heurté la piste au décollage "soit à cause d'une erreur du pilote, soit à cause d'un problème technique". Il a précisé que les boîtes noires ont été retrouvées.

Une enquête pour "infraction aux règles de sécurité et d'exploitation d'un moyen de transport aérien" a aussi été ouverte, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Compagnie à bas coût

La compagnie Bek Air se décrit sur son site internet comme la première compagnie à bas coût du Kazakhstan.

Elle indique exploiter une flotte de sept avions de type Fokker-100, un modèle moyen-courrier construit par l'avionneur néerlandais Fokker.

Le gouvernement kazakh a décidé de clouer au sol tous les appareils de ce type, le temps de l'enquête.

En mars 2016 déjà, un Fokker-100 de Bek Air avec 116 passagers à son bord avait dû effectuer un atterrissage d'urgence à l'aéroport international de Nur-Sultan en raison d'un problème de train d'atterrissage. Mais personne n'avait été blessé.