DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Incendies en Australie : des vacanciers et habitants piégés sur les plages

euronews_icons_loading
Incendies en Australie : des vacanciers et habitants piégés sur les plages
Tous droits réservés  ALASTAIR PRIOR
Taille du texte Aa Aa

Aucun répit en Australie. Les incendies qui ravagent le pays depuis septembre ont redoublé d'intensité depuis lundi, attisés par des températures en hausse et des vents violents.

A Mallacoota, petite cité balnéaire de la côte, au sud-est, 4 000 vacanciers et habitants se sont retrouvés piégés.

Nombreux sont ceux à n'avoir eu d'autre choix que de se rendre sur les plages pour tenter d'échapper aux feux, comme à Batemans Bay, où cette photo visible dans la vidéo ci-dessus a été prise.

Une autre vidéo montre la terrasse d'une maison encerclée par les flammes, après la chute de poteaux électriques.

"Les incendies survenus à Gippsland pendant la nuit et tout au long de la journée d'hier ont créé leurs propres conditions météorologiques", a expliqué Daniel Andrews, Premier ministre de l'Etat de Victoria. "C'est dire à quel point ces incendies sont très vifs, très actifs. Il y a eu des pertes très importantes en termes de biens, de stocks et il faudra du temps pour donner les détails de toutes ces pertes."

Au total, onze personnes sont mortes depuis le début en septembre des incendies, qui ont ravagé en tout plus de trois millions d'hectares, soit une superficie plus grande que la Belgique.

Un pompier volontaire est décédé et deux autres ont été brûlés.

Vague de sécheresse

Des dizaines de biens auraient été détruits depuis lundi et au moins sept personnes sont portées disparues dans les Etats de Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria, situés au sud-est de l'Australie.

Les incendies se sont approchés de villes comme Sydney et Melbourne. Lundi, environ 100 000 personnes ont dû fuir cinq banlieues de Melbourne.

Si l'Australie est habituée aux feux de forêts pendant l'été austral, cette année les incendies ont été particulièrement précoces et violents en raison d'une vague de sécheresse.

Selon le ministre des Finances australien, elle serait responsable de la baisse d’un quart de point de la croissance du PIB, avec des conséquences désastreuses pour la production agricole. Une urgence à court terme et un défi sur le temps long pour l'Australie.