DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Après la mort de Soleimani, le Parlement irakien demande l'expulsion des troupes de la coalition

euronews_icons_loading
Après la mort de Soleimani, le Parlement irakien demande l'expulsion des troupes de la coalition
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Le Parlement irakien a demandé ce dimanche l'expulsion des troupes de la coalition internationale. Une décision forte en réponse à la frappe américaine sur son sol, qui a tué le général Soleimani.

Une violation de la souveraineté irakienne

Réunis en session extraordinaire ce dimanche, les députés irakiens dénoncent une grave violation de la souveraineté nationale et demandent par conséquent au gouvernement de "mettre fin à la présence des troupes étrangères". Ils ne souhaitent plus notamment l'aide de la coalition pour combattre le groupe État islamique.

Un peu plus tôt, dans les rues de Bagdad, plusieurs centaines de personnes avaient défilé pour réclamer le départ des quelque 5.000 soldats américains stationnés dans le pays. Les manifestants, essentiellement des étudiants, refusent que leur pays serve de champ de bataille à un conflit entre les États-Unis et l'Iran.

Le chef du Hezbollah crie vengeance

Autre déclaration très remarquée ce dimanche, celle du leader du Hezbollah, le mouvement chiite libanais pro-iranien. Pour Hassan Nasrallah, l'assassinat de Soleimani marque un tournant dans la région. Il en appelle à la vengeance :

C'est l'armée américaine qui a tué Qassem Soleimani, c'est elle qui va en payer le prix
Hassan Nasrallah
chef du Hezbollah

Depuis la mort du général iranien vendredi, les condamnations se multiplient au Moyen-Orient. Ce dimanche à Istanbul, en Turquie, une manifestation a eu lieu devant le consulat américain. Parmi les slogans : "A bas l’Amérique !"