EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

France : la contestation se poursuit contre la réforme des retraites

France : la contestation se poursuit contre la réforme des retraites
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une nouvelle journée de grèves et de manifestations a lieu ce jeudi. La grève dans les transports s'apprête à rentrer dans sa sixième semaine.

PUBLICITÉ

Le trafic des trains demeure perturbé en France, où la grève contre la réforme des retraites s'apprête à rentrer dans sa sixième semaine, la plus longue de l'histoire de la SNCF.

Bientôt une sixième semaine de grève dans les transports

Le taux de grévistes était très légèrement en hausse ce mercredi à 6,8 % seulement pour l'ensemble du personnel, mais le mouvement demeure suivi par près de 4 conducteurs sur 10.

Côté trafic : environ 3 TGV sur 4 et 6 trains régionaux sur 10 en circulation. Des perturbations également dans les transports en commun à Paris, notamment dans le métro, où 14 des 16 lignes demeurent très touchées par le mouvement.

Quatrième journée d'actions en un mois

Les syndicats n'entendent guère relâcher la pression. Une nouvelle journée de manifestation interprofessionnelle aura lieu ce jeudi : déjà la quatrième en l'espace d'un mois avec des perturbations attendues dans les écoles et des grèves qui se poursuivent dans les raffineries.

De son côté, le gouvernement veut montrer qu'il reste prêt au dialogue et au compromis, mais sans revenir sur la mesure phare de la réforme, en l’occurrence la fin des régimes spéciaux et la mise en place d'un système universel de retraites.

Une conférence de "financement" du système vendredi à Matignon

Le Premier ministre français a invité les partenaires sociaux à Matignon ce vendredi pour discuter d'une "conférence de financement du système" proposée par la CFDT. Le syndicat réformiste refuse l'instauration d'un âge pivot à 64 ans pour bénéficier d'une retraite à taux plein.

De leur côté, les syndicats CGT et Force Ouvrière campent sur leur position de fermeté. Ils réclament le retrait pur et simple d'un texte qu'ils jugent injustes pour les salariés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les députés votent en commission contre une abrogation de la retraite à 64 ans

No comment : E. Macron accueilli par une nouvelle casserolade à Saintes

Retraites en France : le Conseil constitutionnel rejette une nouvelle demande de référendum