DERNIERE MINUTE

Riposte de l'Iran : les Gardiens de la révolution ont attaqué deux bases militaires américaines

Riposte de l'Iran : les Gardiens de la révolution ont attaqué deux bases militaires américaines
Tous droits réservés
Google maps
Taille du texte Aa Aa

Cinq jours après l'élimination du général Qassem Soleimani par les Etats-Unis, l'Iran a riposté mercredi en tirant des missiles contre des bases abritant des soldats américains.

Selon le Pentagone, une douzaine de missiles ont été lancés depuis l'Iran contre deux bases militaires en Irak.

Les sites attaqués sont les bases d'Aïn al-Assad et d'Erbil. Al-Assad abrite 1 500 soldats américains et des forces de la coalition. Aucune perte n'a officiellement été annoncée.

Selon l'armée irakienne, 22 missiles ont été tirés. Aucun soldat irakien n'a été blessé.

Ces raids, revendiqués par Téhéran, marquent un tournant. C'est la première fois depuis des années qu'Américains et Iraniens s'affrontent directement. De quoi redouter une escalade régionale ou un conflit ouvert, même si les responsables américains et iraniens ont rapidement semblé vouloir calmer le jeu.

Dans un tweet, Mohammad Javad Zarif, chef de la diplomatie iranienne, a affirmé que son pays avait mené et "terminé" dans la nuit des représailles "proportionnées". "Nous ne cherchons pas l'escalade ou la guerre", a-t-il insisté.

Le président américain Donald Trump a lui défendu une nouvelle fois défendu l'attaque perpétrée contre le général Soleimani, expliquant que les États-unis avaient sauvé beaucoup de vie en tuant Qassem Soleimani.

Et sur Twitter, Trump a annoncé qu'il ferait une déclaration ce jour et expliqué que l'évaluation des dégâts et des victimes étaient en cours, commençant par un, "tout va bien".

Les Gardiens de la révolution iraniens, l'armée idéologique de la République islamique, ont aussi conseillé à Washington de rappeler ses troupes déployées dans la région "afin d'éviter de nouvelles pertes", et menacé de frapper Israël et "des gouvernements alliés" de l'Amérique.

Voici la traduction intégrale, réalisée par l'AFP, du communiqué en persan publié dans la nuit de mardi à mercredi par les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique iranienne :

A l'Oumma [la communauté des croyants de l'islam, NDT] et à la grande nation de l'Iran islamique :

Le temps de la réalisation de la promesse garantie [par Allah] est venu, et ce matin, avec la permission de Dieu Tout-Puissant, en réponse à l'opération criminelle et terroriste des envahisseurs américains, et pour venger l'assassinat lâche et le martyre douloureux du chef héroïque de la Force Qods, commandant du Corps des Gardiens de la Révolution islamique [CGRI], le général glorieux Hajj Qassem Soleimani, qui [toute sa vie] a fait sacrifice [de sa personne], les courageux combattants de la force aérospatiale du CGRI, dans une opération réussie appelée "Opération Martyr Soleimani", code sacré "Ô Zahra" [NDT : Fatima Zahra est la fille unique de Mahomet, la femme la plus importante de l'Histoire pour les chiites], ont tiré des dizaines de missiles sol-sol sur la base aérienne d'invasion de l'armée terroriste de l'agresseur américain, la base nommée Aïn al-Assad, et ont écrasé cette base. Les détails [de cette opération] seront communiqués à la noble nation iranienne et au monde musulman par la suite.

Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique souhaite féliciter la communauté des croyants de l'islam pour cette grande victoire et l'informe, ainsi que le grand et dévoué peuple de l'Iran islamique :

1. Nous avertissons le Grand Satan, le régime américain vicieux et arrogant, qu'à tout nouvel acte malveillant ou nouveau mouvement d'agression seront opposées des réponses encore plus douloureuses et dévastatrices.

2. Nous avertissons les gouvernements alliés des Etats-Unis qui ont fourni leurs bases à l'armée terroriste de ce pays que tout territoire utilisé d'une façon ou d'une autre pour servir de point de départ à des actes hostiles et agressifs contre la République islamique d'Iran sera visé [par les missiles du CGRI].

3. Nous ne considérons en aucun cas que le régime sioniste soit dissocié des Etats-Unis dans [la responsabilité] de ces crimes.

4. Nous conseillons au peuple américain de rappeler les troupes américaines [déployées dans la] région afin d'éviter de nouvelles pertes et de ne pas permettre que la vie de ses soldats soit davantage menacée par la haine toujours croissante que le régime américain, avec sa détestation de tout peuple, suscite à son encontre [dans le monde].

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.