Un Boeing largue son carburant trop bas, il asperge les enfants d'une école à Los Angeles

A Delta Air Lines Boeing 757 flies overhead, Sunday, March 6, 2016, in Seattle
A Delta Air Lines Boeing 757 flies overhead, Sunday, March 6, 2016, in Seattle Tous droits réservés AP Photo/Ted S. WarrenTed S. Warren
Par Joël Chatreau
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quand il pleut du kérosène sur Los Angeles, c'est bien sûr dangereux pour ses habitants. Un Boeing de Delta Air Lines, qui avait un problème de moteurs, a largué son carburant à trop faible altitude : 31 enfants et adultes ont eu le malheur de se trouver dans la cour de leur école à ce moment-là.

PUBLICITÉ

Un phénomène rarissime et pour le moins inattendu ! Il a plu du kérosène mardi 14 janvier à la mi-journée sur la banlieue sud de Los Angeles, en Californie. Explication toute simple : un Boeing 777 appartenant à la compagnie américaine Delta Air Lines a dû larguer son carburant peu de temps après son décollage car, à cause d'un problème de moteurs, il s'est vu obligé de faire demi-tour pour atterrir rapidement sur la piste de l'aéroport. Mais le pilote a totalement raté la procédure puisque le carburant de son appareil s'est déversé au-dessus de la cour d'une école, alors qu'une trentaine de personnes s'y trouvaient.

Vingt enfants et onze membres du personnel de cette école élémentaire de Cudahy, située à environ 25 kilomètres à l'est de l'aéroport de Los Angeles, ont été touchés - heureusement légèrement - par des éclaboussures de kérosène. Souffrant d'irritations de la peau et de soucis respiratoires, ils ont pu être traités par une équipe de pompiers arrivée rapidement sur les lieux. Aucun des blessés légers n'a nécessité un transfert à l'hôpital, a rassuré un porte-parole des soldats du feu.

Voici une petite vidéo filmée par une habitante de Los Angeles :

Le pilote volait bas, selon les pompiers

Un peu de carburant est également tombé sur un autre établissement scolaire de la mégalopole californienne mais cette fois sans provoquer d'incident. Les pompiers ont noté et témoigné que le Boeing de Delta Air Lines volait à une altitude assez faible. 

Une enquête a été ouverte par la FAA, l'agence américaine qui est chargée du contrôle de l'aviation civile. Sur son compte Twitter, cette dernière rappelle les procédures spécifiques qui sont obligatoires en cas de largage de carburant : 

Ces procédures exigent que le carburant soit largué au-dessus de zones inhabitées bien identifiées, généralement à des altitudes élevées de sorte que le carburant se vaporise et se disperse avant de toucher le sol

**Commentaire TV assuré par Audrey Tilve   **

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

États-Unis : Donald Trump a remporté samedi la primaire républicaine de Caroline du Sud

Donald Trump condamné à une amende de 355 millions de dollars pour fraudes financières

Les États-Unis s'inquiètent d'un projet d'arme nucléaire spatiale russe