DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Tempête "Gloria" : les Pyrénées-Orientales en alerte pluie-inondation

euronews_icons_loading
Tempête "Gloria" : les Pyrénées-Orientales en alerte pluie-inondation
Tous droits réservés  ESRTVE
Taille du texte Aa Aa

Après l'Espagne, où elle a fait trois morts, la tempête "Gloria" a touché mardi les Pyrénées-Orientales, placée en alerte pluie-inondation.

Chutes de neige et rafales de vent supérieures à 100 km/h : la tempête "Gloria" frappait toujours l'Espagne mardi, où elle a entraîné la mort d'au moins trois personnes depuis dimanche.

La tempête a également causé de nombreuses perturbations. L'autoroute reliant la France et l'Espagne a par exemple été coupée des deux côtés de la frontière en raison des chutes de neige, mais elle a rouvert en fin de matinée, selon la préfecture.

A Barcelone, d'immenses vagues sont venues frapper le bord de mer, comme vous pouvez le constater sur ces images impressionnantes, dans la vidéo ci-dessus. A Gérone, plus au nord-est, le niveau de l'Onyar est fortement monté.

Dans les régions de Catalogne et de Valence, environ 170 000 élèves n'ont pu se rendre en cours mardi. Et 220 000 foyers se sont retrouvés privés d'électricité pendant plusieurs heures.

Alerte pluie-inondation dans les Pyrénées-Orientales

La tempête a ensuite touché le département des Pyrénées-Orientales, dans le sud-ouest de la France, placée en alerte pluie-inondation par Météo France.

De forts risques d’avalanche ont été signalés, essentiellement dans le massif du Canigou. Les quantités de neige fraîche prévues dans le secteur du Canigou sont de l'ordre de 60 cm en 24 heures (de mardi matin à mercredi matin). Elle viendront s'ajouter aux 40 cm des dernières 24 heures.

Autre inquiétude : les pluies, qui vont redoubler d'intensité la nuit et mercredi matin, conjuguées à la fonte de la neige fraîchement tombée et à un vent marin qui gêne l'écoulement des cours d'eau.

En fin d'après-midi, quelque 260 foyers étaient encore privés d'électricité, après un bref pic à 7 000 foyers quelques heures plus tôt dans l'agglomération de Perpignan, selon la préfecture.

Ces intempéries ont provoqué quelques perturbations dans les transports.

En raison d'éboulements et d'inondations, la route côtière D114 a été fermée entre les stations balnéaires de Banyuls-sur-mer et Cerbère, limitrophe de l'Espagne. Plusieurs routes départementales ont été coupées et de nombreuses routes de montagne ont été interdites aux poids lourds.

La ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne a rappelé dans un communiqué que "les services de l'État (...) sont pleinement mobilisés pour faire face à cet épisode qui s'annonce important".