DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

A Davos, des absences remarquées

euronews_icons_loading
A Davos, des absences remarquées
Tous droits réservés
AP - Markus Schreiber
Taille du texte Aa Aa

Le Forum Économique Mondial se poursuit à Davos. Cette 50e édition, qui a débuté ce mardi, ne servira pas seulement à prendre le pouls des perspectives de croissance, elle sera aussi marquée par les questions liées au défi climatique.

Cette semaine, le village de 11 000 habitants voit sa population multipliée par trois. Et parmi les 3 000 participants, on retrouve les dirigeants économiques qui comptent dans le monde, et près d'une cinquantaine de chefs d'Etat et de gouvernement.

"Difficile de rater l'arrivée de Donald Trump lorsqu'il est passé par ici, au Centre des congrès", explique Isabelle Kumar, journaliste à Euronews. "Un déplacement qui a semé la pagaille, dans cette station de montagne, avec son cortège de voitures qui a provoqué des embouteillages monstres. Mais il y a eu aussi une forte présence européenne. La chancelière allemande Angela Merkel est une habituée de ce rendez-vous. Ursula Von der Leyen a fait sa première apparition ici en tant que présidente de la Commission européenne, et a présenté son Green Deal. Certains, au contraire, ont choisi de ne pas venir, comme Emmanuel Macron. Le président français a fait son propre mini-Davos, en rencontrant des dirigeants juste avant leur venue ici.

Autre absence remarquée, celle de Boris Johnson : le Premier ministre britannique, qui a beaucoup à faire en ce moment avec le Brexit, puisque le Royaume-Uni sort officiellement de l'Union Européenne la semaine prochaine".

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.