DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Kobe Bryant, une carrière faite de records

Kobe Bryant, une carrière faite de records
Tous droits réservés  Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved.   -   Jae C. Hon
Taille du texte Aa Aa

Le basket s'est endormi, dimanche, orphelin de l'un de ses génies. Kobe Bryant, joueur mythique des Los Angeles Lakers aura marqué la planète sport de son empreinte. Pour ses statistiques, pour son style, pour sa persévérance.

81 points

Le 22 janvier 2006, contre les Raptors, il fait exploser les compteurs. 81 points en un seul match, deuxième plus haut total de l'histoire de la NBA. 18.997 spectateurs assistent à ce qui est, encore aujourd'hui, l'une des plus grandes prestations de ce sport. Pourtant, à la mi-temps, le Black Mamba n'aura scoré "que" 26 points.

Car c'est en deuxième mi-temps qu'il devient exceptionnel. 55 points. Les fans de basket s'émerveillent encore devant ses stats : 60.8% au shoot, 53.8% à 3-points. Michael Jordan, considéré comme le plus grand joueur de tous les temps, n'aura jamais réussi à faire mieux que 69 points. C'est dire la prestation de Kobe ce soir-là.

Une carrière en or

Dans un sport où les chiffres sont roi, Kobe Bryant était un seigneur.

Il dispute son premier match à 18 ans et 72 jours, le 3 novembre 1996. Dès la saison suivante, il est sélectionné parmi les meilleurs joueurs de la conférence est. Il devient, à 19 ans, All-Star. Sa carrière se poursuit sur cette même lancée. Cinq titres NBA (2000, 2001, 2002, 2009 et 2010), une seule fois MVP (Most Valuable Player, ndlr) de la saison régulière en 2008, deux fois MVP des finales en 2009 et 2010.

Kobe Bryant rayonnera également en équipe nationale. Avec Team USA, il devient champion olympique à deux reprises, en 2008 puis en 2012.

Un dernier exploit

Et lors de son dernier match contre le Jazz en 2016, Kobe fait du Kobe. Il croque : 50 tirs pris, 60 points marqués et une fin de match dominée de la tête et des épaules. Le Staples Center explose. Son histoire avec le basket ne pouvait pas se terminer autrement que par un exploit.

Une pluie d'hommages

Dans la soirée de dimanche, la planète sport lui a rendu hommage. De Shaquille O'Neil, avec qui il remporta 3 bagues NBA consécutives à Tony Parker, Alex Morgan (championne du monde de football avec les Etats-Unis cet été), Andréa Pirlo ou Nick Kyrgios qui est rentré sur le court avant son huitième de finale face à Rafael Nadalà l'Open d'Australie, avec le maillot des Los Angeles Lakers sur le dos.

Lors de ses au revoir, c'est tout naturellement que les Los Angeles Lakers ont retiré les deux numéros que Kobe aura porté : le numéro 8 et le numéro 24. Dimanche, la franchise des Mavericks de Dallas a annoncé faire de même : "L'héritage de Kobe transcende le basketball, et notre franchise à décidé que le numéro 24 ne sera plus jamais porté par un joueur des Dallas Mavericks".

Dimanche soir, les matchs de la nuit ont tous eu lieux, malgré l'annonce, en premier lieu, de la NBA de les annuler. Après une minute de silence, les joueurs ont tenu à lui rendre un hommage tout particulier. Les Spurs de San Antonio, les Raptors de Toronto, les Hawks d'Atlanta et toutes les autres équipes jouant dimanche soir ont débuté leur match de la même manière : en laissant couler les 8 ou 24 premières secondes de leurs possessions, en référence aux deux numéros de maillots de la légende.

Dimanche, c'est une page de l'histoire du basket qui s'est tournée.

Mamba out.