DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

3 milliards d'euros : Airbus va payer pour se mettre à l'abri de toute poursuite pour corruption

euronews_icons_loading
3 milliards d'euros : Airbus va payer pour se mettre à l'abri de toute poursuite pour corruption
Tous droits réservés
AP Photo/Francois Mori
Taille du texte Aa Aa

Après six ans de cauchemar, Airbus voit enfin l'horizon se dégager. L'avionneur européen poursuivi pour des soupçons de corruption a négocié un accord de principe avec le Serious Fraud Office, l'autorité anti-fraude britannique, le parquet national financier en France et les États-unis. Selon le Financial Times, Airbus doit débourser plus de 3 milliards d'euros.

En 2016, Tim Enders, PDG d'Airbus avait lui-même dénoncé les mauvaises pratiques de son service commercial dans la vente de ses avions sur le marché international.

Cette stratégie a été éprouvée par le motoriste britannique Rolls-Royce, qui a été condamné début 2017 à verser une amende de 763 millions d'euros aux autorités judiciaires britanniques, américaines et brésiliennes afin de solder une affaire de corruption à l'étranger après avoir lui-même dénoncé les faits au Serious Fraud Office fin 2012.

Depuis, un grand nettoyage a eu lieu dans les hautes sphères administratives de l'avionneur européen.

Cet accord, une fois accepté, devrait le mettre à l'abri de toute autre poursuite judiciaire. C'est un moindre mal qui est loin de le mettre en difficulté financière.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.