Syrie : rien ne semble pouvoir arrêter Bachar el-Assad

Syrie : rien ne semble pouvoir arrêter Bachar el-Assad
Tous droits réservés SANA via AP
Tous droits réservés SANA via AP
Par euronews avec AFP-AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Syrie, les combats ont déjà fait plus de 900 000 déplacés en Syrie et des dizaines de morts depuis le mois de décembre. Sourd aux appels des Nations Unies pour un cessez-le-feu, Bachar el-Assad poursuit son offensive.

PUBLICITÉ

La fuite, le quotidien des Syriens. Fuir encore et toujours les violences qui frappent leur pays. Selon l’Onu, depuis décembre, les combats et les frappes aériennes ont fait des dizaines de morts et plus de 900 000 déplacés, en majorité des femmes et des enfants. Ils sont forcés de dormir dehors par des températures glaciales, faute de place dans les camps. 

Sourd aux appels appuyés des Nations Unies pour un cessez-le-feu, les forces gouvernementales poursuivent leur offensive dans le nord-ouest de la Syrie, appuyées par l'aviation russe. Rien ne semble pouvoir arrêter Bachar el-Assad.

Nous ne devons pas nous reposer, mais continuer à nous préparer pour les batailles à venir et poursuivre notre combat pour libérer Alep et Idleb. Même si le voisin turc reste déterminé à entraver notre avancée, nous devons continuer à lutter pour libérer la Syrie, écraser le terrorisme et parvenir à la stabilité", a dit le président syrien lors d'une allocution télévisée. 

Les forces gouvernementales avaient déjà repris Alep en 2016. Elles sécurisent à présent ses alentours. Ces territoires attenants abritent encore des groupuscules djihadistes et des factions rebelles. Mais malgré la détermination du régime à reconquérir l'intégralité des provinces d’Alep et Idleb, djihadistes et rebelles pourraient préserver une partie de cette région avec le soutien de la Turquie qui maintient des troupes dans le nord-ouest syrien. Ankara a envoyé des renforts ces derniers jours.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Idleb pourrait devenir une "nouvelle bande de Gaza"

En Syrie, énorme vague de déplacement après les attaques du régime

Dans le nord-est de la Syrie, nouveaux affrontements entre troupes syriennes et turques