DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : le nord de l'Italie en quarantaine, les déplacements limités

euronews_icons_loading
Italy Virus Outbreak
Italy Virus Outbreak   -   Tous droits réservés  Marco Alpozzi/LaPresse
Taille du texte Aa Aa

C’est une mesure sans précédent. Une vaste partie du nord de l’Italie a été placée en quarantaine. Une décision draconienne pour endiguer l’épidémie de coronavirus. L'Italie est désormais le 2ème pays au monde le plus touché après la Chine, avec plus de 7 300 cas et 366 décès.

La zone de quarantaine s’étend de Milan, capitale économique du pays, à Venise, haut lieu du tourisme mondial. 15 millions d’habitants sont concernés, soit un quart des Italiens. Leurs déplacements seront strictement limités jusqu'au 3 avril.

Mais à l'annonce de cette nouvelle, certains se sont rués vers les gares pour quitter le nord du pays avant de se retrouver bloqués. Cependant, la majorité des habitants des régions du nord ont réagi avec calme. Ils estiment que ces mesures sont indispensables pour éviter encore plus la propagation du Covid-19.

Dans la zone de quarantaine, les musées, restaurants, cinémas ou encore les discothèques resterons fermés. Des lieux éminemment touristiques comme Milan ou Venise ont pris des airs de villes fantômes.

Les préfets pourront réquisitionner des hôtels pour loger les personnes qui doivent rester confinées.

Dans le reste de l'Italie aussi, tout semble être à l'arrêt. A Rome, de nombreuses attractions touristiques sont closes, comme le Colisée ou le musée du Vatican.

Toutes les écoles et les universités du pays sont fermées jusqu'au 15 mars au moins. L'organisation mondiale de la santé a salué "le véritable sacrifice" du pays.