DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La flamme olympique, plus frêle que jamais pour cause de coronavirus

euronews_icons_loading
Greece Olympics Tokyo Flame Lighting Virus Outbreak
Greece Olympics Tokyo Flame Lighting Virus Outbreak   -   Tous droits réservés  Thanassis Stavrakis/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Une flamme olympique, symbole des Jeux d'été que Tokyo espère maintenir contre vents et marées… Comme le veut la tradition, elle a été allumée sur le site antique d'Olympie, en Grèce. Pour la toute première fois, c'est même une femme qui a entamé le relais, la championne de tir au pistolet Anna Korakaki.

Mais ils n'étaient qu'une centaine d'invités à assister à la cérémonie, Covid-19 oblige. Le président du CIO veut néanmoins croire au succès de ces JO.

0'30 Thomas Bach,

« Nous vous sommes particulièrement reconnaissants d'avoir rendu cette cérémonie possible, y compris dans ces circonstances difficiles, a déclaré Thomas Bach. Efxaristo Ellada (merci à la Grèce). Cela démontre une fois encore notre engagement à faire des Jeux olympiques de Tokyo 2020 une réussite. 19 semaines avant la cérémonie d'ouverture, nous sommes accompagnés dans cet engagement par les nombreuses autorités et organisations sportives à travers le monde qui ont pris des mesures conséquentes pour contenir la propagation du coronavirus. »

La flamme va désormais parcourir le pays une semaine durant avant de s'envoler pour le Japon. La Grèce a pris des mesures restrictives après la contamination de 98 personnes et un premier mort ce jeudi. Le Japon compte, lui, près de 700 cas et une quinzaine de décès, mais les autorités de Tokyo estiment « impensable » une annulation des JO qui doivent débuter le 24 juillet prochain.