DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les pays de l'Est se barricadent contre le coronavirus, premier mort en Pologne

euronews_icons_loading
prague
prague   -   Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Ils sont moins touchés, mais les pays de l'Est prennent des mesures drastiques contre le coronavirus. En Roumanie le nombre de personnes infectées s'élève à 49. La Roumanie a déconseillé à ses ressortissants travaillant en Italie, environ un million de personnes, de rentrer pour les fêtes de Pâques. La justice fait aussi la chasse à ceux qui font de fausses déclarations de maladie, ou ont quitté une région infectée malgré l'obligation de quarantaine.

La République tchèque met en place l'état d'urgence. 94 personnes sont infectées dans toutes les régions du pays. Les cours sont suspendus dans les écoles depuis mercredi, et les rassemblements publics de plus de 100 personnes sont interdits, c'est l'une des mesures les plus drastiques prises par un pays en la matière.

En Slovaquie, le gouvernement annonce également l'état d'urgence, avec 10 cas de contamination. Bratislava interdit l'entrée à tous les étrangers à partir de vendredi matin, sauf aux Polonais.

La Pologne qui a enregistré sa première victime du coronavirus : une enseignante de 57 ans qui souffrait de problèmes respiratoires. Toutes les écoles et universités y sont fermées jusqu’au 25 mars. Les contrôles médicaux ont été renforcés aux frontières et dans les ports de la mer Baltique.

En Ukraine, où il n'y a qu'un seul malade déclaré, le gouvernement annonce une quarantaine nationale jusqu'au 3 avril et Kiev va suspendre les liaisons aériennes directes avec l'Italie, pays d'Europe le plus affecté, et qui compte une importante diaspora ukrainienne.