DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Italie paie le plus lourd tribut au coronavirus dans le monde : plus de 3 400 morts

euronews_icons_loading
Des médecins de l'unité de soins intensifs de l'hôpital de Brescia, en Lombardie, le 17 mars 2020
Des médecins de l'unité de soins intensifs de l'hôpital de Brescia, en Lombardie, le 17 mars 2020   -   Tous droits réservés  Piero CRUCIATTI / AFP
Taille du texte Aa Aa

Le monde entier s'y préparait, malheureusement... L'Italie est devenue officiellement jeudi soir le pays le plus durement frappé par le nouveau coronavirus sur notre planète : le nombre de morts dans la péninsule est de 3 405, un bilan de victimes encore plus lourd que celui de la Chine, où l'on dénombre pour le moment 3 245 décès.

L'épidémie a rapidement fait de terribles ravages en Italie puisqu'il n'y a pas si longtemps, le 22 février dernier, les autorités sanitaires n'annonçaient que deux premiers morts. Et il n'y a encore qu'une semaine, le décompte macabre affichait 1 016 décès, ce qui signifie qu'en très peu de temps, il a plus que triplé. Depuis deux jours, les chiffres sont d'ailleurs terrifiants : 475 victimes mercredi, 427 ce jeudi...

La Lombardie, qui abrite la capitale économique du pays, Milan, reste la région italienne la plus contaminée avec près de 20 000 cas et 2 168 morts. Arrive ensuite l'Emilie-Romagne, où se situe Bologne, avec 5 214 cas et 531 décès, puis la Vénétie qui compte 3 484 malades et 11 personnes décédées. Dans le Piémont, où se trouve Turin, le Covid-19 donne un coup d'accélérateur car le nombre d'habitants infectés y a doublé en seulement trois jours, passant à 2 932, et le bilan mortel est déjà grimpé à 115.