EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

En France, un confinement plus strict mais pas total

En France, un confinement plus strict mais pas total
Tous droits réservés Michel Euler/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Michel Euler/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les marchés sont fermés, sauf dérogation, les sorties plus encadrées et les sanctions renforcées.

PUBLICITÉ

Le corps médical réclamait un confinement absolu, le gouvernement français a choisi un durcissement des règles actuelles. Une semaine après les premières mesures, le Premier ministre a annoncé la fermeture des marchés à ciel ouvert. Les sorties liées à l'activité physique sont aussi plus encadrées.

Sortir pour promener ses enfants ou pour faire du sport, ça doit être dans un rayon de 1 km de chez soi, au maximum pour une heure, et évidemment tout seul, et une fois par jour. J'insiste sur ces règles. Elles voudront dire qu'il faudra dater et donner l'horaire du papier qu'on doit porter avec soi lorsqu'on sort.
Édouard Philippe
Premier ministre français

Un durcissement justifié par les images de badauds dans les rues. Si des dérogations seront possibles pour maintenir certains marchés ouverts, une trentaine de villes ont, elle, décidé d'aller au-delà des consignes gouvernementales et d'instaurer des couvre-feux.

Les amendes pour les contrevenants seront aussi plus salées, jusqu'à 1500 euros en cas de récidive.

En France, le coronavirus a fait 860 morts et plus de 2000 patients sont en réanimation. L'État d'urgence sanitaire a été décrété pour deux mois et le confinement, d'abord annoncé pour deux semaines, sera très certainement prolongé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

L’Assemblée adopte un texte pour interdire les cigarettes électroniques jetables

Punaises de lit : le gouvernement veut "agir davantage"