DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : la mortalité monte toujours plus haut en Espagne, au-dessus de la Chine

euronews_icons_loading
Des proches de victimes du coronavirus dans un cimetière au sud de Madrid, le 23 mars 2020
Des proches de victimes du coronavirus dans un cimetière au sud de Madrid, le 23 mars 2020   -   Tous droits réservés  Photo by BALDESCA SAMPER / AFP
Taille du texte Aa Aa

Dans son ascension vers le pic de l'épidémie de coronavirus, l'Espagne franchit chaque jour un sommet de mortalité, toujours plus élevé. Le bilan des trois premiers jours de la semaine ne laisse place à aucun doute : 462 décès lundi, 514 mardi, et le record, 738 ce mercredi. L'addition qui est extrêmement lourde - 3 434 morts au total - place malheureusement le pays en deuxième position mondiale en nombre de victimes, derrière l'Italie. Avec ses 3 281 défunts, la Chine est désormais un peu moins endeuillée que les deux nations européennes.

Comme c'est le cas depuis le début, la région de Madrid reste largement la plus éprouvée : elle a perdu à ce jour 1 825 habitants, soit plus de la moitié des personnes qui ont été emportées par le Covid-19 au niveau national. Les établissements hospitaliers madrilènes sont maintenant au bord de l'implosion, un hôpital de campagne est en train d'être mis en place à la hâte dans les halls réservés normalement à la grande foire commerciale; le but est d'y installer jusqu'à 5 500 lits.

20% de cas de contaminations en plus en une journée

Le nouveau coronavirus galope également de plus en plus vite en terre espagnole, le nombre de gens contaminés a fait un bond d'environ 20% entre mardi et mercredi, atteignant les 47 610 cas confirmés. Les professionnels de la santé, tout secteurs confondus, sont les premiers à être infectés; on en compte près de 5 400, selon les autorités sanitaires.

Dans un communiqué commun, des associations qui regroupent les différentes professions médicales ont sonné l'alarme générale :

Nous sommes dans une situation de détresse et d'insécurité totale

Le ministre espagnol de la Santé, Salvador Illa, n'a pas pu esquiver l'attaque et a fait une annonce concrète pour tenter d'apaiser les soignants. Il a indiqué que le gouvernement avait passé une énorme commande de matériel sanitaire aux autorités chinoises, pour un montant de 432 millions d'euros. Pas moins de 550 millions de masques, 11 millions de gants, 5,5 millions de tests et un millier de respirateurs doivent être envoyés par Pékin, une première livraison devrait arriver en fin de semaine.