DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le conseiller de Trump est "cash", il redoute 100 à 200 000 morts du coronavirus aux Etats-Unis

euronews_icons_loading
Donald Trump et le Dr Anthony Fauci à la Maison Blanche, le 29 mars 2020
Donald Trump et le Dr Anthony Fauci à la Maison Blanche, le 29 mars 2020   -   Tous droits réservés  AP Photo/Patrick Semansky
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump navigue entre deux eaux contaminées par le Covid-19, au gré de ses humeurs... Un coup, il demande aux Américains de respecter strictement les distances sociales jusqu'au 30 avril et de ne pas s'emballer en imaginant un règlement rapide de la crise sanitaire, un coup il dit croire à une reprise économique aux Etats-Unis dès le mois de juin. Auparavant, il avait même parlé d'un redémarrage de l'économie pour Pâques.

Ce week-end, le président américain a également paru vouloir enfin écouter les autorités de l'Etat de New York, le plus déstabilisé par une violente offensive du nouveau coronavirus - où sont déjà détectés 60 000 cas de contamination et confirmés 965 morts -, en décrétant un confinement de ce territoire, mais il s'est finalement ravisé au dernier moment.

AP Photo/Patrick Semansky
Donald Trump et le Dr Anthony Fauci dans le jardin de la Maison Blanche, le 29 mars 2020AP Photo/Patrick Semansky

L'éminent professeur Anthony Fauci parle "cash"

Bref, la population s'y perd et se rassure en faisant confiance au professeur Anthony Fauci (en photo ci-dessus), l'un des plus éminents conseillers de la Maison Blanche sur la pandémie qui ravage le monde entier. Ce dernier fait un point quotidien sur l'évolution de la situation, et il ne cache pas la vérité, même si elle est difficile à entendre. Les estimations du docteur Fauci sont effectivement alarmantes :

Le Covid-19 pourrait faire entre 100 000 et 200 000 morts dans le pays

On en est encore loin puisque le dernier décompte officiel - effectué par l'université Johns Hopkins, qui fait référence, ce 30 mars - fait état de 2 514 décès aux Etats-Unis. Mais également - et là, c'est un record mondial - de 143 025 personnes confirmées positives.

Les foyers "chauds" poussent comme des champignons

Alors, les Etats fédérés les plus frappés par la pandémie, et donc les plus réalistes, n'ont pas attendu que le président Trump se décide, ils ont ordonné comme partout sur la planète des mesures de confinement des habitants, la fermeture des écoles, des bars, restaurants et autres nombreux lieux publics.

Après New York et la Californie, les foyers "chauds" se multiplient d'ailleurs aux quatre coins du vaste territoire : les Etats du New Jersey, de la Floride, de la Louisiane, et des métropoles du nord du pays comme Détroit et Chicago commencent à être gangrenés.

La gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, a tiré la sonnette d'alarme :

La situation à Détroit s'aggrave de minute en minute
Travis Spradling/The Advocate via AP, Pool
Le gouverneur de la Louisiane, John Bel Edwards, à Bâton-Rouge le 27 mars 2020Travis Spradling/The Advocate via AP, PoolTravis Spradling

Le gouverneur de la Louisiane, John Bel Edwards, s'inquiète franchement car il estime que la trajectoire actuelle de l'épidémie devrait faire dépasser à sa région sa "capacité de prise en charge sanitaire". Oui, les hôpitaux, comme en Europe, manquent d'équipements essentiels, notamment de respirateurs.

Quant à l'Illinois, il a annoncé un drame jamais vécu jusque-là ailleurs dans le monde, la mort d'un bébé de moins d'un an infecté par le Covid-19.