DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Trouver le ton juste entre l’UE et la Chine après la crise du coronavirus

euronews_icons_loading
Trouver le ton juste entre l’UE et la Chine après la crise du coronavirus
Tous droits réservés  Vincent Yu/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

La crise du coronavirus devrait peser sur les relations entre l’Union européenne et la Chine. De nombreuses voix critiquent la propagande chinoise mettant en avant l’aide de Pékin à destination de l’Europe, quand la solidarité entre les Etats membres est remise en question. L’envoi par la Chine de masques médicaux est perçu par certains comme un acte diplomatique avant tout. Ces mêmes voix rappellent que les autorités chinoises ne veulent pas perdre la course du développement de la 5G en Europe.

Dans ce débat, le Commissaire européen chargé de l’Industrie rappelle que dans un premier temps la solidarité est venue des 27. "Lorsque la Chine a demandé l’aide de l’Europe, nous avons répondu en envoyant 50 tonnes d’équipement", insiste Thierry Breton.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, démarrée en Chine, des eurodéputés réclament davantage de protection pour les citoyens européens. Cet appel intervient alors que l’UE et Pékin devraient signer cette année un accord d’investissement. "Nous devons avoir une position ferme dans ces négociations, de façon constructive, pour convaincre le pays d’adopter des mesures de contrôle sanitaire qui protégeront tout le monde", explique l’eurodéputé écologiste Francisco Guerreiro.

Tout d’abord critique à l’encontre de la politique de générosité chinoise, le chef de la diplomatie européenne adopte désormais un ton plus conciliant. Selon Josep Borrell, "l’Union européenne doit rester un facteur d’unification en défendant les efforts conjoints avec la Chine et les Etats-Unis pour répondre à la pandémie et à ses conséquences".

Cela va nécessiter de travailler ensemble pour être sûr d’éviter toute dérive protectionniste
Shada islam
Friends of Europe

Il faudra empêcher toute guerre de propagande entre Pékin et l’Union européenne. La santé du commerce international sera en effet un facteur crucial pour faire face à la crise économique qui s’annonce. "Comment allons-nous reconstruire des économies dévastées ? Comment allons-nous remettre des personnes au travail ? ", s’interroge Shada Islma, directrice politique de Friends of Europe. "Cela va nécessiter que les décideurs continuent de s’engager dans le libre-échange et qu’ils investissent dans les économies des uns et des autres", ajoute-t-elle.

Les négociations en vue d’un rapprochement entre l’UE et la Chine sont en cours depuis plusieurs années. La précédente Commission européenne présentait Pékin comme un partenaire majeur mais aussi comme un rival systémique