DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : quand les mairies imposent le port du masque

euronews_icons_loading
Coronavirus : quand les mairies imposent le port du masque
Tous droits réservés  THOMAS COEX/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

En France, de plus de plus de communes rendent obligatoire le port du masque pour lutter contre le coronavirus. C'est le cas à Val d'Isère ou à Sceaux par exemple. En cas de non-respect de l'arrêté, l'amende est de 38 euros.

Philippe Laurent est le maire de Sceaux : "Personnellement, je crois que l'État aurait très bien pu faire une règle obligeant les gens à se couvrir la bouche et le nez à chaque fois qu'ils sortent, alors nous n'aurions pas tous ces problèmes de réglementations différentes d'une municipalité à l'autre. Mais si l'Etat ne le fait pas, je considère qu'il est de mon devoir en tant que maire, en tant que responsable politique de le faire."

L'arrêté est cependant contesté devant la justice administrative par la Ligue des Droits de l'Homme, qui le juge attentatoire aux libertés fondamentales.

Le port du masque risque bien d'être imposé à tous les Français quand sera venue l'heure du déconfinement.

"Un foulard, c'est complètement inutile, dit Marie-Annick. C'est juste pour éviter l'amende ! "

Nice et Cannes devraient prendre des mesures similaires, mais elles seront appliquées à la fin du confinement. Le gouvernement français a de son côté incité la population à se mettre à porter des masques sans attendre.