DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : quand les costumiers habillent les soignants

euronews_icons_loading
Covid-19 : quand les costumiers habillent les soignants
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

De nombreuses entreprises du textile ont réorienté leurs activités pour venir en aide au personnel soignant qui manque d'équipements de protection face à la crise du coronavirus.

Des costumes de séries télévisées

A Madrid en Espagne, sont entreposés des centaines de costumes et autres objets de décoration qui ont servi à des séries télévisées à gros budget, comme "The Crown", "The Young Pope" ou "Vikings".

A la tête de cette entreprise à succès, le créateur de costumes Javier Toledo. Il a fait rassembler tous les matériaux disponibles pour aider les hôpitaux :

"Nous avons d'abord fouillé nos entrepôts qui regorgent de matériaux utiles provenant de différentes séries et de différentes productions. Après avoir récupéré tout ce dont nous avions besoin pour fabriquer du matériel de protection, nous avons décidé d'utiliser nos ateliers pour produire des masques", souligne le PDG de "Peris Costumes".

Des costumes utilisés dans la série télé "Chernobyl" étaient particulièrement adaptés pour le personnel soignant. Javier Toledo et ses équipes ont raclé les fonds de tiroirs pour récupérer tout ce qui pouvait être utile :

"Pour la série Chernobyl, nous avions acheté de nombreuses protections plastiques qui sont de véritables uniformes de protection. Nous avons eu de la chance de les avoir pour être en mesure d'aider aujourd'hui. Nous avons donné tout ce que nous avions dans nos stocks. Les uniformes, mais aussi des couvre-visages, des chaussures et même du matériel standard utilisé par les médecins et les infirmières."

Un renfort essentiel aux États

Direction Stockholm à présent, où les costumiers du principal théâtre de la ville redoublent également d'efforts pour produire des équipements de protection pour le personnel soignant :

"Nous avons utilisé un tablier venant d'une maison de retraite, nous avons reproduit un modèle identique et avons fabriqué environ 10 000 pièces", souligne la costumière Nancy Andreasson Peters.

De Stockholm à Madrid, en passant par Paris, Milan ou Londres. Le secteur du textile constitue aujourd'hui un renfort essentiel aux États, qui peinent à répondre à la très forte demande en masques, blouses et autres équipements de protection, face cette crise sanitaire inédite.