DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'OPEP négocie un accord historique pour réduire l'impact du Covid-19 sur le secteur pétrolier

euronews_icons_loading
L'OPEP négocie un accord historique pour réduire l'impact du Covid-19 sur le secteur pétrolier
Tous droits réservés  -/AFP
Taille du texte Aa Aa

Les 23 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, l'OPEP, avec en chef de file, la Russie ont conclu un accord de principe le 9 avril au soir, sur le retrait du marché de 10 millions de barils par jour en mai et en juin.

Des ajustements sont actuellement en cours pour le Mexique, qui s’était vu assigné un quota de réduction de 350 000 barils de sa production par jour.

Le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador a annoncé que les États-Unis s’étaient engagés à réduire d'eux-mêmes leur propre production de 250.000 barils par jour afin d'alléger la charge mexicaine.

La réunion de l’OPEP était extraordinaire à tous points de vue. Il s'agissait en effet, de la première visio-conférence des ministres de l’Énergie, dans un contexte de confinement à l’échelle mondiale, dans la lutte contre le Coronavirus.

Les négociations ont abouti à la plus forte réduction de production de pétrole de l’histoire de cette alliance : -10 millions de barils par jour, soit 10% de l’offre mondiale, dont la moitié est consentis par l’Arabie saoudite et la Russie.

Cet accord de réduction collective est historique, car l’OPEP n’avait jamais dépassé les 2 millions 200 000 barils par jour.