DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : accord sur une baisse "historique" de la production de pétrole

Coronavirus : accord sur une baisse "historique" de la production de pétrole
Tous droits réservés  Gregory Bull/Copyright 2017 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

L'Opep et ses partenaires ont convenu ce dimanche soir lors d'une réunion par vidéoconférence d'une heure de la "plus grande baisse de production de l'histoire", dans l'espoir de faire remonter les prix du pétrole en pleine pandémie de coronavirus et malgré les tensions entre Moscou et Ryad.

Premier résultat de cet accord, aux premières cotations en Asie, les cours du pétrole ont bondi sur le marché. Le baril américain de West Texas Intermediate (WTI) était en hausse de 7,03% à 24,36 dollars, et celui de Brent de la mer du Nord prenait 4,6%.

La réunion de dimanche "s'est terminée par un consensus des producteurs de l'OPEP+ sur les baisses de production à partir de mai", a écrit sur Twitter le ministre saoudien de l'énergie Abdul Aziz bin Salman.

Son homologue koweitien Khaled al-Fadhel a confirmé l'accord "historique pour réduire la production des Etats membres de l'Opep+ de près de 10 millions de barils par jour, à dater du 1er mai".

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Donald Trump ont noté, lors d'un appel téléphonique, "la grande importance" de cet accord. Sur Twitter, le locataire de la Maison Blanche également salué "un grand accord pour tout le monde".

Le Canada, par la voix de son ministre des Ressources naturelles Seamus O’Regan, a salué l'accord de l'Opep et de ses partenaires, qualifiant la baisse de production prévue de "bonnes nouvelles". Le pays est le quatrième producteur et exportateur de pétrole dans le monde.