DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'épidémie de Coronavirus en Europe : les plans de déconfinement progressif

euronews_icons_loading
Des chefs de gouvernements européens présentant leur plan de déconfinement
Des chefs de gouvernements européens présentant leur plan de déconfinement   -   Tous droits réservés  AFP/AP
Taille du texte Aa Aa

Un à un, les gouvernements européens ont révélé comment ils comptaient assouplir leurs mesures de confinement... Ils veulent soulager la pression sur leurs économies tout en évitant au maximum une deuxième vague de contagion.

"Protéger, tester et isoler" est la clé du plan français.

Le Premier ministre Edouard Philippe a notamment déclaré qu'après le 11 mai, il faudra apprendre à vivre avec le virus jusqu'à ce qu'un vaccin soit trouvé.

Deux objectifs majeurs : mettre des masques à disposition de toute la population et réaliser 700 000 tests COVID-19 par semaine.

L'Espagne est le pays qui compte le plus grand nombre de cas de coronavirus en Europe. Ici, les autorités prévoient également de supprimer progressivement la plupart des restrictions pesant sur la vie quotidienne (au cours des huit prochaines semaines).

"La durée maximale de cette tentative de levée du confinement -si tout se passe comme maintenant, et c'est pourquoi je veux le dire avec beaucoup de précaution, sera de 8 semaines pour tout le territoire espagnol. Ainsi, à la fin du mois de juin, nous devrions parvenir à un nouvel état de normalité".

Le plan prévoit quatre phases, chacune d'entre elles durant au moins deux semaines.

En attendant, le Portugal prévoit de lever l'état d'urgence ce dimanche.

Le président Marcelo Rebelo de Sousa a annoncé que les petits magasins pourraient commencer à rouvrir mais que certaines restrictions resteront en place pendant longtemps :

"Nous entrons maintenant dans une troisième phase, qui reste celle du contrôle de la situation. Cette troisième phase ne peut être considérée comme celle de la normalisation. Elle reste celle du contrôle de la situation, avec une reprise à tout petits pas, mais avec une reprise ou une ouverture - l'un ou l'autre des termes peut être appliqué - par petits pas".

Bien que la plupart des restrictions à la libre circulation des Grecs sera progressivement levée le 4 mai, les habitants ne seront pas autorisés à quitter leur région de résidence. Certains commerces rouvriront à partir de cette date - et d'autres plus tard dans le mois.

Les pays qui ont déjà quelques longueurs d'avance sont surveillés de près.

L'Allemagne a ouvert des magasins non essentiels il y a un peu plus d'une semaine.

Mais il est trop tôt pour dire si l'assouplissement des restrictions est à l'origine de la hausse du taux d'infection signalée.