DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Californie, la grogne grandit contre le confinement, et la fermeture des plages

euronews_icons_loading
En Californie, la grogne grandit contre le confinement, et la fermeture des plages
Tous droits réservés  JIM WATSON/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

La Californie se rebelle contre le confinement. Des milliers de personnes ont réclamé hier la levée des mesures en vigueur depuis six semaines dans leur Etat.

Les protestataires sont venus en famille et sans masques près des plages de Huntington Beach, au sud de Los Angeles, fermées par le gouverneur après un afflux de personnes le week-end dernier.

Des manifestations similaires se sont tenues à Los Angeles, Chicago et New York. New York où des habitants font la grève des loyers après avoir perdu leur emploi.

"Nous pensons qu'il pourrait y avoir entre 1,5 et 2,2 millions de décès sans les mesures prises. Et avec un peu de chance, nous serons en dessous des 100 000 morts ".

Donald Trump, président des Etats-Unis

Côté médecine, l'Agence américaine du médicament a accordé hier une autorisation d'utilisation en urgence d'un antiviral expérimental, le remdesivir, déjà testé sur des patients en France.

Et le symbole aujourd'hui de cette pandémie qui décime les plus âgés, c'est une maison de retraite, le "Isabella Geriatric Center", de Manhattan, où 98 résidents ont succombé.

Près de 65 000 personnes sont mortes aux Etats-Unis, pays le plus touché dans le monde.