DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Chine, des robots « de quarantaine »

euronews_icons_loading
En Chine, des robots « de quarantaine »
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Si les Chinois goûtent une certaine liberté retrouvée depuis la sortie du confinement, certains vivent encore une expérience qui a tout du récit de science-fiction.

À Pékin, les voyageurs arrivés de la province du Hubei – qui fut l'épicentre de l'épidémie – ou de l'étranger, sont mis à l'isolement dans des hôtels de quarantaine. Deux semaines durant, interdiction de sortir de sa chambre. Seul pensionnaire autorisé à déambuler dans les couloirs : un robot, qui livre les repas et les boissons. C'est par un coup de fil dans la chambre qu'il prévient les confinés de son arrivée.

Une fois par jour, des médecins viennent interroger les pensionnaires à travers la porte sur leur température et d'éventuels symptômes.

Et pas question de descendre ses poubelles. Les caméras veillent. Ceux qui disposent d'un logement en ville doivent se plier aux mêmes règles et des alarmes électroniques sont posées sur leur porte pour détecter les sorties suspectes.