DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

8 mai 1945 : des vétérans se souviennent

euronews_icons_loading
8 mai 1945 : des vétérans se souviennent
Tous droits réservés  VYACHESLAV OSELEDKO/AFP
Taille du texte Aa Aa

Londres, le 8 mai 1945 : la foule envahit Trafalgar Square et Buckingham Palace pour célébrer la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie. Paris est submergée à son tour par cette vague de bonheur. Les soldats et la population triomphent et savourent ensemble la capitulation du Troisième Reich.

75 ans après, ils témoignent

75 ans après, des hommes et des femmes sont encore là pour témoigner. Ken Hay, un vétéran britannique, fut libéré quelques jours avant la fin de guerre après avoir été capturé en Normandie puis transféré en Pologne. Il raconte les retrouvailles avec son frère qu'il pensait avoir perdu pour toujours :

Je rentrais chez moi, j'ai entendu des bruits de pas, je me suis retourné, c'était mon frère qui courait. Lui aussi rentrait à la maison. Il m'avait repéré au loin. On s'est enlacé. La dernière fois que je l'avais vu, c'était sur le front en Normandie. J'ai été capturé, mais j'ignorais qu'il s'en était sorti. Il a toujours été mon héros. Nous avons pleuré tout les deux.
Ken Hay
Vétéran britannique

Il y a 75 ans, Mervyn Kersh retournait aussi au Royaume-uni après avoir libéré le camp de concentration de Belsen. Mais il ignorait alors que la guerre était finie.

Je suis resté dans un train pendant 30 heures, à dormir la plupart du temps parce qu'il y avait très peu de lumière et rien à faire. Je suis sorti du train à Bruges, il y avait beaucoup d'excitation. La guerre s'était terminée la veille, mais je l'ignorais. Je devais être le dernier en Europe à apprendre que la guerre était finie.
Mervyn Kersh
Vétéran britannique

En Russie, le Jour de la victoire est célébré le 9 mai. Valentina Efremova avait 17 ans quand les Nazis ont attaqué l'Union soviétique. Durant la guerre, elle a servi comme infirmière :

Au début, c'était vraiment très difficile. Après tout, je n'étais qu'une jeune fille. Je n'avais aucune expérience en médecine, sans parler de l'horreur de voir des hommes mutilés, jeunes et vieux.
Valentina Efremova
Infirmière russe durant la Seconde Guerre mondiale

La Seconde guerre mondiale se termina officiellement quatre mois plus tard, le 2 septembre 1945 avec la capitulation du Japon. Le conflit fit plus de 70 millions de morts, en grande majorité des civils, ce qui en fait le conflit le plus sanglant de l'Histoire.